Exposition : Sonia Rykiel “La féminité en mouvement”

Sonia Rykiel nous a quittés le 25 août 2016 créant un ras de marée médiatique. En effet, celle que l’on surnommait “La Reine du tricot” a bouleversé les mœurs des années 60 en créant un petit pull ajusté, laissant dévoiler les formes du corps de la femme. Petit pull à porter à même la peau libérée de soutien-gorge. Scandale. Par conséquent, elle devient la porte-parole d’une génération de femme à la recherche d’une autre mode, dans une société en pleine mutation.

“Le tricot c’est mon destin”

file1

“J’ai créé un mode de vie plus qu’une mode […] Celles qui ont du style ne sont pas nécessairement belles ni célèbres, elles ont une attitude particulière, un port différent, une manière de triompher, de regarder, de porter les gestes, elles sont signées, écrites comme un bon roman ou travaillées comme un art.”

Par ailleurs, une quinzaine de vêtements sont disposés avec soin à l’intérieur du Château Borély. Ce lieu abrite le Musée des Arts Décoratifs, de la Faïence et de la Mode. En effet, c’est grâce à La Maison Méditerranéenne de la Mode que nous pouvons déambuler dans cette magnifique bastide d’époque. La bastide est classée au monument historique et a été construite au XVIIIe siècle.

Les dessins de Sonia Rykiel sont également affichés aux murs ainsi que des photos d’elle. Mais encore, de ses collections, des couvertures de magazines.

Elle a été une précurseur dans le domaine de la mode. Même si ce n’est pas l’une de mes créatrices préférées, elle a lancé quelque chose. Elle a changé la perception de la mode comme par exemple les coutures apparentes qui font son identité depuis 1974. Par le biais des coutures apparentes, elle s’expose et nous expose la structure même de son travail. D’autre part, le noir est la couleur par excellence de Madame Rykiel. Au-delà du simple fait d’être caractérisé comme couleur de deuil, il signifie modernité.

“Le noir est composé de mille feux superposés. C’est une couleur qui habille qui allume […] Couleur du jeu par excellence, le noir ouvre ou ferme, il entoure, il cerne. Comme l’ombre, il est mystérieux. Le noir est une couleur indécente … quand on le porte bien.”

file

La couleur et les motifs généreux ne sont jamais très loin non plus dans ses collections. Sonya combine des couleurs et des motifs que le bon goût n’autorise pas et pourtant elle en fait quelque chose d’extraordinaire.

Merci à la mmm pour ces expositions mode qu’on espère voir continuer et bien-sûr se développer à Marseille.

Nicolas Lopez

Nicolas

Nicolas

Un méditerranéen passionné de mode, d'art, de culture et de spiritualité

Recommended Articles

Laisser un commentaire