Une Vie Meilleure


J’ai décidé de faire un article sur toutes les choses que je lis et vis en ce moment. Elles concernent les pensées, les émotions et les batailles qu’on s’autorise à faire régner à l’intérieur de nous.

En septembre 2018 je suis entré dans une zone de ténèbres qui a duré 4 mois. Relations sentimentales et amicales toxiques, décès, disparation, harcèlement moral.

J’ai laissé l’opportunité à ces choses néfastes de s’immiscer à l’intérieur de moi et je leur ai donné tous les pouvoirs. Je me suis laissé aller car je ne voulais pas me battre, je considérais que je m’étais battu trop de fois dans ma vie et que s’en était assez. Je n’avais tellement plus de respect pour moi-même que la seule option qui me restait était de prendre une décision. Faire un choix. Continuer et mourir à petit feu ou changer totalement.

Le second choix s’est présenté à moi comme la seule alternative possible parce que je savais que les oppressions pouvaient s’arrêter, certes en m’appuyant sur Dieu comme je l’ai toujours fait mais aussi parce qu’il était vraiment temps que les choses changent, que JE change et arrête de m’apitoyer sur mon sort.

Ma captivité a été nécessaire pour que je puisse enfin comprendre que le problème venait de moi. Mes pensées, mes émotions. Comment je pense, comment je décide de les laisser diriger ma vie a une incidence directe sur qui je suis et comment je vais réagir à mes problèmes.

J’ai cherché l’espoir, la lumière et la vie. Je pensais déjà posséder ces choses à travers ma foi, je pensais que c’était acquis. C’était juste de l’orgueil. C’est quelque chose qu’on décide de suivre et qu’on cultive.

C’est en prenant la ferme décision de changer tout mon être que ma vie a pris un tournant. J’ai d’abord commencé par changer les choses qui étaient à ma portée. D’abord, quitter mon travail chez Gucci. J’y ai perdu tous mes repaires en faisant confiance aux mauvaises personnes. J’ai également ma part de responsabilité car je suis quelqu’un d’influençable quand j’aime. Ensuite mon appartement. Adieux le bruit, l’humidité et l’obscurité de Noailles. J’ai emménagé sur le boulevard Chave le 01.01.19, le point de départ d’une nouvelle vie plus lumineuse au sens propre et au sens figuré car j’ai un appartement exposition sud, et c’est exactement ce que je désirais. Enfin, trouver un réel sens à ce que je fais sur les réseaux sociaux et quel impact je peux avoir dans les vies à mon niveau. Je l’ai trouvé à travers Ichtus Evenement et en partageant toujours plus d’ondes positives à travers des textes feel good, des chansons, des versets qui parleraient à tout le monde.

J’estime que chacune des personnes présentes sur les réseaux sociaux a une responsabilité vis-à-vis de ce qu’elle publie. À ton avis, comment se sent une personne une fois qu’elle a vu ton profil ? Mieux ou pire ?

Une fois ces choses réglées, j’ai commencé à me pencher sur le genre de personne que je suis, ce que je fais. J’aime lire et c’est en choisissant différents livres sur la bataille dans les pensées ou encore sur les émotions que j’ai trouvé comment mes décisions et mes choix m’appartenaient et que j’en étais le seul responsable.

« Nos pensées influencent nos sentiments qui à leur tour influencent notre comportement. Identifiez les pensées négatives et remplacez-les par de bonnes pensées. Répétez-les vous constamment jusqu’à ce qu’elles transforment votre manière de penser. » Joyce Meyer « Le champ de bataille de la pensée ». Joyce Meyer est une femme pasteur américaine. Elle s’est servi de son passé douloureux (abus sexuels, physiques, oppression ..) pour aider les autres à vaincre les pensées négatives. Je vous recommande aussi « Gérez vos émotions » que je viens de terminer et qui est absolument fabuleux. Elle s’appuie sur la Bible pour fonder ses propos (en tant que femme pasteur, à quoi devions-nous nous attendre ?) Je peux comprendre que ce soit rédhibitoire pour les athées confirmés, mais ça ne s’adresse pas qu’aux croyants. D’ailleurs ça veut dire quoi croyant aujourd’hui ? La foi est un style de vie, pas une religion.

Je peux aisément dire aujourd’hui, après 7 mois de travail acharné contre moi-même, que ma vie est plus douce. En plus de compter sur mon Dieu et sur son aide, je fais en sorte de mieux choisir mes pensées, les gens avec qui je reste et j’essaie de gérer mes émotions (cette partie est plus compliquée). Une partie de ma famille vit l’émotion comme une croyance, ce qui peut causer pas mal de troubles et j’en ai hérité. L’autre partie au contraire ne dévoile rien ou presque et je sais à quel point les non-dits peuvent blesser. Jongler entre les deux s’avère être complexe.

Identifiez vos problèmes, prenez les bonnes décisions pour votre vie. Vous avez la capacité de changer. Vouloir rester la même personne et refuser de changer en croyant que nous nous suffisons nous même c’est de l’orgueil. Tu n’es déjà plus la même personne qu’il y a 15 min. Toutes choses, toutes personnes et chaque moments ont une incidence sur la personne que tu es et deviens alors si ta vie ne te plait pas, change.

Ah ! et aussi, aime ! C’est la chose la plus importante dans ce monde, la seule qui devrait compter. La puissance de l’amour peut faire de grandes choses dans ta vie. Fais ce choix.

Un Méditerranéen.