Angélique se livre


Je me présente pour tout ceux qui ne me connaissent pas par ici, je m’appelle Angélique, j’ai 32 ans et je viens de Marseille. Influenceuse et co-fondatrice de Ichtus journal, j’ai suivi mes rêves.

D’un naturel plutôt timide et terre à terre depuis toute petite, je me suis en quelque sorte toujours mis des barrières, sans doute par peur d’être jugée ou d’être irresponsable, par peur de ne pas réussir. Je n’avais qu’une idée en tête : ça peut arriver aux autres et puis c’est trop beau pour être vrai.

Je le vivais bien jusqu’au jour où je me suis rendue compte que j’en voulais plus. Je voyais toutes ses influenceuses vivre de leur passion, alors pourquoi pas moi ? Je me donc suis lancée. J’ai d’abord été invitée à quelques événements puis les collaborations ont commencé à pleuvoir, elles étaient toujours plus folles les unes que les autres (j’en suis tellement reconnaissante). Je postais quelques photos par ci par là avec toujours cette peur de me lancer et d’écrire. Cela étant dit, on me posait toujours cette question : Et pourquoi pas un blog ? Ma réponse était toujours la même : je ne sais pas écrire » Puis entraînée par le quotidien et mon emploi de fonctionnaire, il s’est passé 1 an et demi.

Le premier janvier 2019 avec Nico, nous avons lancé ichtus journal. Il était temps pour moi de changer, de prendre des risques, de me lancer. Cette passion n’a jamais cessé de grandir dans mon cœur mais j’avais toujours cette peur de quitter de mon travail. Le risque de ne pas pouvoir payer le loyer alors que j’avais la sécurité, me tenait captive. La confiance ? Allons nous réussir ? En sommes capables, est-ce que mon rêve peut marcher ? Un autre sujet qui m’empechait de m’envoler était également l’avis des proches et leurs opinions « tu ne devrais pas le faire, c’est trop risqué ». Le doute ? « n’ont-ils pas raison ? »

Bref, j’ai finalement écouté mon cœur et suivi mon rêve, j’ai quitté mon emploi le 1er novembre 2019 pour vivre cette folle aventure.

A l’heure où je vous parle un virus minuscule a totalement mis la planète à l’arrêt et nous avons notre activité légèrement stoppée, pourtant, je suis en paix. En paix d’être rentrée dans ma destinée, me battre pour réaliser mon rêve et partager avec vous une petite partie de ma vie.

Je ne dis pas que toutes mes peurs sont parties mais en tout cas j’y travaille, je change au quotidien, je grandis, je prends confiance en moi. Il y a encore quelques temps je n’aurais jamais osé écrire ces quelques mots sur moi ! 

Cette période de confinement m’a fait me surpasser, être plus créative (avec les moyens du bord) et fait comprendre beaucoup de chose sur moi, sur la vie. 

Bizarrement, je ne me suis jamais autant sentie libre qu’en étant renfermée. 

En conclusion, je dirais que chaque choses se passent en son temps. Que tout est possible à celui qui croit. Ma phrase préférée « le meilleur reste à venir »