Nous regrettons *presque* notre confinement

Lundi 11 mai, ça y est nous sommes deconfinés après 55 jours. Ma première réaction a été « super cool » ! Nous pouvons enfin ressortir, voir du monde, la vie va reprendre. Ma seconde a été de me dire : « en fait, nous devons être très prudents. Nous sommes au même point qu’il y a 2 mois avant le confinement, quand la maladie circulait et que nous prenions tout ça à la légère. »

Que faire donc ?

L’objectif de la semaine a donc été de voir la famille et voir ces lieux qui nous avaient tant manqué. Le tout avec prudence.

Nous avons commencé par faire une balade à pied de 3h30 sous la pluie. Heureux de retrouver la corniche et le vallon des Auffes. Un peu comme si le fait de ne plus les voir nous avez fait prendre conscience de la chance que nous avons de vivre à Marseille. Nous avons au fil de la semaine marché vers d’autres lieux emblématiques de la ville tels que la major ou le mucem. Avec la mer au premier plan et le sentiment de liberté qu’elle peut procurer.

Ensuite, il y a eu tous ces moments précieux en famille.

Côté ressenti, je me suis rendue compte au fil de la semaine que j’essayais absolument de reproduire ma vie d’avant le confinement. J’étais frustrée de me dire que le monde n’avançait pas assez vite. Je voulais voyager, aller manger au restaurant, reprendre les partenariats ect..

J’avais ce sentiment de liberté, oui je peux marcher à plus d’un kilomètre mais pour y faire quoi !

C’était comme ci finalement tout le travail que j’avais fait pendant le confinement n’avait pas servi.

Par ailleurs, j’ai suis passé par le stade de l’introspection. Je me suis dit que j’allais garder cette routine acquise pendant le confinement dans laquelle je me sentais à l’aise et commençais à grandir.

La vie ne sera plus comme avant. Même si elle devait reprendre son cours, je ne veux plus être comme avant.

Une semaine plus tard, c’est tout naturellement que je recherche l’équilibre entre la routine acquise avec de bonnes habitudes pendant cette période et le fait de ressortir de mon cocon en me dépassant toujours plus.

Nicolas Lopez

Vous pouvez nous suivre sur les réseaux sociaux

Découvrez d’autres articles inspirants dans le magazine

Recommended Articles

Laisser un commentaire