Interview : la Maison Mode Méditerranée

Maison Mode Méditerranée fait rayonner Marseille. Nous avons voulu interviewer sa Présidente, Jina Luciani. Nous avons voulu en savoir plus sur l’histoire de la maison, ses réussites ou encore ses projets.

Ichtus Journal aime la Méditerranée, la Mode et l’Art. Il était évident pour nous de vous dévoiler comment la MMM; grâce à qui nous devons de magnifiques expositions, notamment au Château Borely ou le défilé Jacquemus,, entre autres. Un défilé qui a eu lieu sur la passerelle du Mucem, s’acclimate aux nouvelles conditions économiques suite aux derniers événements dans le monde.

Ichtus Magazine

Comment et quand a été créé Maison Mode Méditerranée ?

Jina Luciani

La Maison Mode Méditerranée a été créé il y a 30 ans par Maryline Bellieud-Vigouroux. Son objectif est de faire rayonner la Mode à Marseille. Les organisations publiques et privées se mobilisent, en particulier les personnalités les plus influentes du monde du luxe, des créateurs de mode, des industriels et des médias pour créer l’Institut Mode Méditerranée (IMM) et le Musée de la Mode.

L’Institut Mode Méditerranée change de nom quelques années plus tard, effectivement, elle devient la Maison Mode Méditerranée. Elle est toujours dédiée à faire rayonner son territoire par la formation, la création et la culture.

Ichtus Magazine

Vous présentez chaque année des lauréats mode du pourtour Méditerranéen, un festival plus connu sous le nom OpenMyMed. Dites-nous de quoi il s’agit exactement ?

Jina Luciani

Nous avons premièrement initié à la Maison Mode Méditerranée un concours Openmymed prize, dédié au soutien des jeunes créateurs. Deuxièmement, nous organisons chaque année le Festival OpenMyMed. Il s’agit d’un festival ouvert au grand public qui donne Carte Blanche à un jeune créateur lui permettant de présenter son univers créatif et sa vision artistique de la cité phocéenne.

Nous avons donné premièrement carte blanche Yacine Aouadi, Couturier de la Maison AOUADI Paris en 2016 « Hommage à ma ville 13015 ». Deuxièmement, avec Simon Porte Jacquemus, créateur de JACQUEMUS : « Marseille je t’aime » avec le défilé « Les santons de Provence » en 2017 au MUCEM. Troisièmement avec Christelle Kocher, créatrice de KOCHÉ en 2018, avec sa Carte Blanche « Le Sud Bébé! ». Enfin, en 2019, la MMM présente pour son Festival, l’’exposition grand public « OpenMyMed : Opus sur la création de mode en Méditerranée ».

Cette exposition est labellisée par le Ministère des Affaires Etrangères et de l’Europe, ’Sommet des deux Rives’. C’est pourquoi, la MMM demande à Yacine Aouadi, premier invité d’honneur du Festival OpenMyMed de prendre la Direction Artistique avec Matthieu Pabiot. Ils ont finalement mis en scène 30 marques sélectionnées parmi les anciens lauréats du concours OpenMyMed Prize à l’occasion des 10 ans du Prix.

Réalisé en collaboration avec les Musées de Marseille, le Festival OpenMyMed a réussi, de surcroît, en 4 ans à s’imposer au niveau culturel international.

Ichtus Magazine

Maison Mode Méditerranée est investie à travers des expositions liées au Musées des Arts Décoratifs, de la Faïence et de la Mode. De quelle manière ? Un mot sur la nouvelle exposition « L’héritage surréaliste dans la mode » ?

Jina Luciani

à vrai dire, nous sommes ravis de la programmation dynamique du Musée des Arts Décoratifs, de la Faïence et de la Mode à Marseille. En réalité, nous collaborons à travers des conversations de Mode, des scénographies d’exposition, des prêts de pièces. L’héritage surréaliste de la Mode est l’exposition en cours. Elle effectivement été lancée dans un contexte peu favorable, pour donner espoir et imagination aux visiteurs.

Ichtus Magazine

Nous sortons d’une période de confinement. Où en sont les projets MMM ?

Jina Luciani

Le confinement nous a poussé à modifier notre programmation et à nous adapter à notre nouvel environnement. Le plus important était pour nous de maintenir la formation et l’accompagnement de nos créateurs lauréats Openmymed prize avant tout.

De plus, Nous avons choisi de mener à distance les enseignements et les accompagnements de la MMM Fashion Academy. Dans un second temps, nous avons préservé l’avancement de nos créateurs dans le contexte des mesures sanitaires.

En revanche, le festival Openmymed a évidemment été reporté à l’année prochaine. Il a été initialement imaginé avec une forte identité durable dans un lieu culturel d’excellence, ici, à Marseille. En conclusion, la Cité Phocéenne est un exemple à suivre en terme de culture.

Ichtus Magazine

Comment allez-vous préparer les nouveaux talents à la crise économique actuelle ?

Jina Luciani

Le programme d’accompagnement des lauréats OpenMyMed Prize 2020-21 mené par Ali Rakib et ses experts, dans le cadre de la MMM Fashion Academy, a effectivement dû être réadapté suite à l’arrivée du COVID-19, de sorte que les jeunes lauréats d’être écoutés, rassurés et de repenser à des solutions avant la sortie du confinement. 

Ali Rakib est spécialisé en anthropologie de la Mode et patrimoine immatériel, de ce fait, ses connaissances lui permettent d’analyser de pareils contexte avec ingénierie et de guider nos lauréats, en distanciel, avec un accompagnement personnalisé visant un nouveau modèle économique.

Premièrement, des clés pour la survie économique de leur structure, deuxièmement, des conseils en pilotage stratégique en temps de crise d’autre part. Du sourcing éclairé des matières éco-responsables bien qu’une perte de budget se fasse sentir, et l’exploration de nouveaux modèles économiques sont des thématiques abordées pour une réadaptation contextuelle.

Ichtus Magazine

Quelle est votre vision pour Marseille et la Méditerranée ?

Jina Luciani

Marseille est une ville riche de son histoire. Elle est de ce fait multiculturelle et donc source de culture. Elle est partie intégrante du bassin méditerranéen avec lequel elle fait écho.

Sa place centrale en Méditerranée est légitime et forte de propositions pour nos Métiers de Mode avec des créateurs nés à Marseille et représentant internationalement la Mode comme Sakina M’Sa spécialisée dans le développement durable, de même que Yacine Aouadi, entre autres. Par ailleurs, nos lauréats Openmymed Marseillais comme Espigas, Il était un fil, des industriels comme Gas bijoux, American Vintage, Kaporal qui font aussi partie de notre prestigieux Conseil d’Administration.

Ichtus Magazine

Quelles sont Les différentes missions que la MMM propose ?

Jina Luciani

Depuis 30 ans, ses missions sont articulées autour de 3 grands piliers que sont la Formation, la Création et la Culture.

La MMM propose une Formation universitaire diplômante ouverte à tous. Elle propose en effet un cursus complet Bachelor et Master en Management des Métiers de la Mode, co-créé en 2010 avec Aix-Marseille Université (AMU), la plus grande université de France en définitive.

En 2020 elle accompagnera notamment pour la première fois, une jeune doctorante dans le cadre d’une thèse sur les langages de la mode en Méditerranée.

La MMM s’engage également fortement dans la formation des créateurs et la valorisation de leur savoir-faire, à travers son concours OpenMyMed Prize permettant de déceler les jeunes talents en Méditerranée et Afrique, et la MMM Fashion Academy pour les former avec l’aide de nos experts menés par Ali Rakib. Depuis 2020, l’accompagnement se fait sur une période de deux ans pour permettre un suivi de plus longue durée et l’accompagnement du succès de nos lauréats.

Le rayonnement culturel mode auprès du grand public de Marseille fait aussi partie des 3 grandes missions de la MMM, de sorte qu’elle entretien pour cela des liens forts créés avec les Musées de Marseille. Les expositions, les événements co-organisés, et notamment grâce à son Festival OpenMyMed.

Ichtus Magazine

Quelle est la plus grande réussite de MMM ?

Jina Luciani

Je dirais que la plus grande réussite de la MMM est d’avoir insufflé une culture Mode qualitative en partenariat avec les musées de Marseille et nationaux. D’un autre côté, Elle a initié des vocations et elle a de ce fait accompagné des formations universitaires mais aussi des créateurs dont la Maison Mode porte bien son nom en Méditerranée.

Le rayonnement s’est ainsi accompagné de créateurs Openmymed prize brillants comme nos lauréats français Le Feuillet parus dans Le Forbes en 2020, notre lauréate Tunisienne Anissa Aida gagnante du programme Climb The Camp à Aix en Provence, Okhtein qui habille des personnalités telles que la Reine Rania de Jordanie, la chanteuse Beyoncé.

Il y a également des temps forts Openmymed Festival avec des partenaires de toujours. Premièrement avec l’exposition Chanel au Musée des Arts décoratifs de la Faïence et de la Mode. deuxièmement avec l’exposition de Yacine AOUADI au fort du MUCEM, mais également le défilé Jacquemus sur la passerelle du MUCEM entourés de personnalités internationales de nos métiers.

Faut-il vraiment en choisir une ?

Ichtus Magazine

Jacquemus et Koché ont eu une magnifique vitrine, avez-vous des prochains talents à mettre en avant ?

Jina Luciani

Affaire à suivre sur nos réseaux sociaux dès 2021 !

Ichtus Magazine

Un mot sur les derniers lauréats 2020/2021 ?

Jina Luciani

Nos lauréats 2020/21 ont chacun un savoir-faire singulier, choisi par notre jury international Openmymed prize pour la qualité de leur travail d’une part et leur diversité culturelle d’autre part. Ils viennent de traverser une période si particulière, je tiens à saluer leur courage ensuite leur force de création. En conclusion, leur avenir est prometteur.

D’autres articles avec des créateurs méditerranéens

Nicolas Lopez

Recommended Articles

Laisser un commentaire