Marseille vue par les marseillais III


Voici la troisième édition « Marseille vue par les marseillais ». Nous trouvons très intéressant de mettre des profils qui mettent Marseille en avant dans le magazine.

Les deux premières éditions vous avaient énormément plu : Marseille vue les marseillais I , Marseille vue par les marseillais II. On espère que cette troisième édition vous plaira tout autant.

N’hésitez pas à nous mentionner avec #ichtusmarseille

@idobulle_k

Je suis Anne Laure, infirmière de bloc opératoire en reconversion en santé au travail après 20 ans d’exercice et maman de 3 enfants.

Je suis née à Marseille et j y vis toujours, au bord de l’eau. Élément indispensable à ma vie.
Ma passion pour la photo vient de mon père. Très bon photographe sur argentique, il savait saisir les moments de vie au delà de l aspect technique et artistique de l’image. Des photos simples, des instants fugaces et doux. A une époque où chaque photo était réfléchie et utile, grâce (ou à cause) aux pellicules. Un jour il m’a donné son vieux minolta. Et j ai commencé à faire des photos.

Marseille est ma ville de cœur. Et mes photos préférées sont prises ici . J’aime ses contrastes, son rythme, et ses paradoxes de ville grouillante et bruyante bordée par le parc national des calanques sauvage et la Méditerranée. J’aime sa lumière surtout en automne et au début de l hiver. J’aime le côté cosmopolite. Ses odeurs et son côté inclassable et rebelle.


Mes adresses favorites:
le restaurant chez le belge à pied ou en bateau dans la calanque de Marseilleveyre. Le restaurant les Tamaris pour son cadre et des pistres frits. Le salon de thé « Le café des thes » place Émile sicard pour son thé à l’amande. Le bar des Amis , pour son côté dingo/surf et sa bonne cuisine – le Carthage rue d Aubagne pour ses pâtisseries orientales et son thé à la menthe.

Tarpinade

Je m’appelle Sarah, j’ai 28 ans. Après avoir travaillé et vécu dans plusieurs pays, j’ai décidé de poser mes valises dans la belle ville qu’est Marseille depuis un peu plus d’un an.

L’idée de créer Tarpinade m’est venue rapidement… Ma volonté avec ce compte est de faire découvrir des lieux, des artistes, des restaurants, et bien d’autres, à travers un esthétique particulier. Je veux faire l’instagram que j’aurais aimé suivre lorsque j’explorais Marseille à mes débuts!


Mes adresses préférées à Marseilles sont fortement influencées par mes voyage passés : Le fameux restaurant Tako-san dans le Panier qui font des ramens tout simplement délicieux. Le nouveau café Vietnamien « Ca Phe S » où l’on retrouve Bánh mì, Bánh cuốn mais aussi les cafés à l’oeuf et à la noix de coco… bref, tous les plats et boissons phares du Vietnam qui marquent les papilles! Un peu plus local à présent, je dirais La Passarelle. Une petite carte locale et toujours bien cuisinée, avec une terrasse magnifique. Petite mention particulière pour les nappes colorées un peu kitsch qui vont parfaitement dans le décor ! La Goulette pour son délicieux couscous et ses thés à la menthe – Et pour finir, je dirais Le Club Riviera, tout simplement parce que leur cuisine est un régal !

@aurelie.charre

Printemps 87, en Ardèche : je suis née là, au sein d’une famille qui m’a tant donné et appris, à commencer par la sensibilité envers tout ce qui nous entoure. Qui m’a vue trouver un cadre de vie idéal ici, aussi.

Si j’ai la chance d’habiter aujourd’hui sur les hauteurs du vieux village des Pennes-Mirabeau, je me régale de manière plus générale des paysages comme de l’architecture de notre fascinante région, de ses habitants, de son climat, de sa riche vie culturelle et de ses ambiances multiples…Je ne pourrais par exemple pas me passer de la calanque de Sugiton, ni de celle des Eaux-Salées à toute heure de la journée. Pas non-plus de la vue depuis la Bonne Mère en début de soirée et encore moins du coin de paradis qu’est la anse de Sainte-Croix. Dingue aussi des petites rues de mon village, qui me rassurent autant qu’elles me charment au quotidien. Car au-delà d’une envie, il s’agit bel et bien d’un besoin : être au grand air, observer, découvrir… Marseille et ses alentours représentent incontestablement une infinie source d’inspiration pour tout ça !

En me rappelant de mes premiers clichés (et de leurs cadrages ratés « en beauté »), je crois pouvoir dire que j’ai toujours aimé la photographie. Plaisir de pratiquer pour partager mes souvenirs comme d’être touchée par le talent des autres passionnés tels que ceux que votre magazine nous fait découvrir 🙂