Salvatore Stagno, fondateur de « Si c’était ta question ? »

Les réseaux sociaux permettent des rencontres fabuleuses. Nous partageons nos moments de vie, des instants fugaces ou parfois nos plus profonds sentiments. Nous y faisons des découvertes originales et intéressantes, Salvatore Stagno est l’une d’entre elles. Créer des connexions avec des personnes qu’on aurait jamais vu, c’est aussi ça le jeu des plateformes sociales.

Nous nous sommes intéressés à Salvatore car après étude de son profil et plusieurs différentes conversations, son activité nous a interpellé. Nous avons cherché a en savoir plus sur son parcours que nous trouvons atypique.

Il est un fervent chrétien et sert Dieu au travers d’un ministère consacré à la jeunesse grâce à « Si C’était Ta Question ». Il est lui même passé par différentes étapes ou ses choix l’ont mené à avoir une vie de désordre jusqu’à ce qu’il en vienne à se rapprocher de Dieu.

Voici son témoignage. Laissez vous inspirer.

Ichtus magazine

Hello Salvatore, présente toi en quelques lignes.

Salvatore Stagno

Je m’appelle Salvatore, allias Toto, j’ai 32 ans je suis né en Belgique, j’ai vécu en Italie, et j’habite en France. Je suis marié à une merveilleuse femme qui s’appelle Nawel, je suis papa de trois merveilleux petits gars : Caleb, Isaiah et Eden. Nous vivons depuis deux ans à Grenoble où nous sommes en projet d’implantation d’église, ou nous avons developpé beaucoup de relations avec les gens de notre commune et alentours, ainsi que des connexions avec des personnalités politiques locales. Vous l’aurez compris, je suis un passionné de Jésus, il a chamboulé ma vie et il continue de me bouleverser chaque jour.

Je suis un fervent supporter de l’Olympique de Marseille, j’aime la cuisine, le sport en général et beaucoup la musique !

Passionné de la jeune génération, j’aime faire rêver les jeunes. Je trouve qu’ils ont la capacité et le pouvoir d’influencer notre société ! J’aime ce que Nelson Mandela disait : «  L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde ».  C’est pour cela que j’aime investir dans cette génération dès leur plus jeune âge. Dire aux petits qu’ils sont capables, qu’ils vont y arriver, qu’ils ne doivent pas abandonner, que Dieu est fier d’eux, et que moi aussi.

C’est donc dans cette continuité d’investissement dans la jeunesse que j’ai fondé l’émission « Si c’était ta question ? » qui est également présente dans les ressources du Top Chrétien. Cette émission propose des clefs pratiques applicables dans la vie quotidienne pour vivre une réelle relation avec Jésus.

Ichtus magazine

Raconte nous ton témoignage (rencontre personnelle avec Dieu).

Salvatore Stagno

Je suis née en Belgique le 29 mai 1988, dans une famille non croyante.

A l’âge de trois ans nous sommes retournés vivre en Italie en Sicile, ou mon père travaillait en famille. Mes parents ont trouvé la foi quand j’avais 7ans,. Le changement a été radical. Nous vivions dans une atmosphère d’excès de colère, d’alcool … et j’en passe. C’est du côté de mon père que les problèmes ont commencé à surgir, n’acceptant pas cette nouvelle vie que nous menions.

C’est à l’âge de mes huit ans que j’ai été touché par l’amour de Jésus.

Deux années après nous déménageons en France à Grenoble. C’est le choc culturel et climatique. S’en suivent deux années, les plus difficiles de ma vie : violence, raquette, difficulté d’intégration, ce qui m’as poussé à croire que ce Jésus qui m’avait bouleversé à mes huit ans n’était qu’un compte de fée.

De mes 12 ans à mes  20 ans ce fut une vie très chaotique, drogue, violence, trafic de stupéfiant, cambriolage, garde à vue, prise de risque à en perdre la vie 3 fois.

Le 25 mai 2010 c’est la que tout bascule. Je devais faire face aux conséquences de mes actes. Je devais encourir une peine allant jusqu’à 7 ans d’emprisonnement.

Lors du jugement tout était contre moi, j’ai crié à dieu en lui disant cette prière « Personne ne peut m’aider ici, si tu existes vraiment, si tu es celui qui accompli vraiment des miracles, alors sors moi de cette situation, je te promets que je te donne ma vie entière« . Ce jour la ma vie fut bouleversée par l’amour de Dieu !

Malgré tout ce que j’ai pu faire comme bêtises et dire des méchancetés sur lui, il est venu à mon secours (cela m’a évité de faire la peine encouru par la justice) et depuis ce jour la j’ai compris ce que voulais dire de réellement donner sa vie entière à Dieu.

Ichtus magazine

Tu es également pasteur de jeunesse, en quoi cela consiste exactement ?

Salvatore Stagno

L’une des tâches attendue du pasteur par les membres de son église est l’accompagnement. Que ce soit pour résoudre une situation particulière ou pour entrer dans un processus d’approfondissement de la foi à long terme. Un pasteur accompagne tout un chacun, mais trouve-t-il toujours les mots adéquats pour s’adresser aux plus jeunes ?

Selon Christophe Paya (professeur de théologie et pasteur de l’UEEL de France) : « On ne peut pas penser aujourd’hui l’accompagnement pastoral sans prendre en compte l’existence des sciences humaines. » Autrement dit, dans la situation qui nous intéresse, on ne peut pas penser l’accompagnement des enfants et des jeunes sans prendre en compte les études récentes sur la pédagogie, la psychologie ou encore le développement de l’enfant et du jeune. Le pasteur responsable de l’enfance/jeunesse portera donc ces deux casquettes : la première, pastorale, qui l’invite à prendre soin des plus jeunes comme le berger d’un troupeau prend soin des agneaux, et la seconde, pédagogique, qui lui permet de comprendre la manière de penser des enfants et des jeunes, leurs craintes intérieures ou encore les besoins liés à leur stade de développement.

Il ne s’agit pas uniquement de proposer des activités manuelles aux enfants le dimanche matin ou d’organiser des sorties de loisirs avec les adolescents, mais de leur faire vivre la culture du Royaume de Dieu. Une culture de foi, de générosité, d’amour, d’honneur, de paix, de fidélité, selon ce qu’enseigne Jésus dans la Bible en nous invitant à le suivre et à lui ressembler.

Ichtus magazine

2020, est une année pas comme les autres, comment l’as tu vécu ?

Salvatore Stagno

Oui c’était très particulier comme année de voir tout ce qui se passait, de voir que ce n’était pas qu’en France, mais que c’était le monde entier qui vivait cette oppression.

De mon côté je l’ai plutôt bien vécue, cette année a été très défiante. Il a fallu que je sorte de ma façon de vivre habituelle. C’était un renouveau pour vivre quelque chose qu’on a pas l’habitude de faire, de sortir de nos traditions, de nous sortir de nos boîtes pour pouvoir continuer à vivre normalement. Et je pense que c’était très bon de vivre notre foi d’une manière différente avec les églises en ligne, étant donné qu’elles ont été fermées au public.

Et c’est dingue de se dire qu’en 2020, plus de 66 millions de français se sont retrouvés coincés chez eux, avec plus de stress en étant face à eux même, et comment on a pu, en tant que chrétien, apporter des réponses claires sur qui était Jésus. De proposer des « dates » (rdv ndlr) avec Jésus. Et de voir que tout passait autour de nous, mais que ce Jésus là demeurait toujours le même. Il y a des personnes qui se sont rendus compte que même la médecine, même la voyance ou les marabouts n’étaient plus là pour donner des réponses, mais que Jésus oui. Il était là pour répondre. C’est ça qui était fort.

Au final, je dirais que 2020 nous a poussé à arrêter de parler de Jésus mais de parler de la part de Jésus aux gens.

Ichtus magazine

Quels sont tes projets pour 2021 ?

Salvatore Stagno

Pour cette année qui s’annonce, mes projets sont de pouvoir développer davantage cette émission de « Si c’était ta question ? » avec de nouveaux projets notamment avec la création d’une plate-forme « Si c’était ton talent ? », afin d’honorer les talents de la jeunesse pour servir Dieu.

De commencer à mettre en place un mouvement de jeunesse dans la francophonie, de voir au travers de l’émission tous ces jeunes qui donnent leur vie à Jésus, qui passent par les eaux du baptême et qui décident de vivre une vie de disciple avec Jésus.

La situation sanitaire ne permet pas à tous de vivre une vie de foi dans les murs d’une église, mais cela nous pousse à prendre conscience que l’église n’est pas un bâtiment. Nous pouvons être l’église la où nous sommes, nous pouvons être des jeunes disciples et former des disciples.

Ichtus magazine

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui a envie d’en savoir plus sur Dieu ?

Salvatore Stagno

Je lui dirais simplement « Vas dans ta chambre et ose croire ne serait-ce qu’à 1% et dire : ok, j’ai entendu parler de toi, je ne crois pas en toi mais je vais faire la démarche de venir te parler. Je vais mettre 1% de crédibilité en me disant que c’est possible »

Parce qu’au moment où tu vas mettre ne serait-ce que 1% de foi et t’autoriser à parler à Dieu dans le secret, Dieu va répondre. Car la Bible nous dit : « si ta foi est aussi petite qu’un grain de moutarde, elle peut dire à cette montagne : ôte toi de là et jette toi à la mer. » Je n’ai personnellement jamais vu une montagne faire un plongeon, mais par cette image, Jésus veut dire que dans ce 1% de foi là que tu as, il peut se manifester et bouleverser ta vie à un point que tu ne peux même pas imaginer.

Ose dire à Dieu que tu as besoin de lui. Ose lui parler comme tu parlerais à un ami, ose te plaindre devant lui comme tu te plaindrais devant le président de la république, le maire, ou une personne qui t’a déçu. Parle lui avec tes mots, avec ta personnalité.

Ichtus magazine

Penses tu pouvoir apporter quelque chose de différent ?

Salvatore Stagno

Oui. En décembre, j’ai mis en place une brève émission « Si on parlait de Noël ? » avec différents invités qui nous partageaient leur point de vue sur ce que Noël représentait et qui était Jésus pour eux. Ils avaient chacun des avis différents.

Nous sommes tous différents, nous avons chacun notre caractère, notre façon de penser, nos dons, nos talents. Dieu a mis en chacun de nous quelque chose de différent, pour nous utiliser. 

Donc automatiquement, au moment où je vais me lever pour mettre quelque chose en place, je vais apporter quelque chose de différent et cette diversité c’est Dieu qui l’a permise.

Aujourd’hui notre point commun à tous, c’est notre différence.

Ichtus magazine

Quels conseils donnerais-tu à nos lecteurs qui voudraient voir réaliser leurs rêves ?

Salvatore Stagno

La vie c’est comme un port avec des bateaux et notre vie personnelle est un bateau. Si tu as un rêve et que tu sais où il se trouve, si tu ne pars pas du port, que tu ne lèves pas l’encre, que tu n’oses pas sortir du port, ce rêve de naviguer dans les grands océans restera simplement une rêverie. En agissant ainsi, tu ne sauras jamais si ce rêve là était pour toi ou pas.

Ce qui est intéressant avec l’image du bateau, c’est qu’en sortant du port, en prenant le risque de vivre par la foi pour suivre ce rêve, tu laisses l’autorité à Dieu. Au moment où tu te retrouveras submerger par de grosses vagues, tu pourras demander à Dieu de souffler pour qu’il t’amène vers ton rêve, ta destinée.

Être tranquille dans son bateau, regarder le paysage, observer de beaux poissons, c’est bien. Mais là bas, plus loin il y a ta destinée, et c’est mieux. Alors oui, tu vas traverser des tempêtes, des moments de doute ou de stress, de solitude au milieu de l’océan, qui parfois fait peur. Mais garde tes yeux fixés sur ton objectif, sur ton point à l’horizon. Ose quitter le rivage, pour aller vers les eaux profondes.

Ichtus magazine

Quelles sont les 5 personnes qui t’inspirent le plus au quotidien ?

Salvatore Stagno

Bill Wilson : créateur et fondateur de « Metro ministries » aux USA et dans le monde. Il prend des enfants de la rue et les emmène à l’école du dimanche, crée des activités pour eux, il s’occupe d’eux. Il a écrit un livre qui s’appelle « À qui est cet enfant ? ».

Jean (Don) Bosco : il avait une passion pour les enfants, pour les jeunes. Personne n’aurait parié ne serait-ce qu’un euro sur ces enfants et jeunes de la rue mais lui a vu le meilleur de chacun d’eux. Il a investi en eux. Un peu comme Jésus le fait pour nous. Ce gars a payé le prix pour que cette jeune génération puisse vivre et depuis 1815, jusqu’à encore aujourd’hui on parle de ce monsieur dans le monde entier.

Nelson Mandela : malgré les épreuves, l’injustice, il aurait pu réagir avec haine mais il a fait le choix de laisser l’amour prendre place. Et une citation que j’aime est encore pour la jeunesse, il dit que l’arme la plus puissante est l’éducation. Donc dès le plus jeune âge il faut investir en eux.

Bruno Picard : pasteur de l’église Extravagance à l’île de La Réunion. Malgré les épreuves, les échecs, les souffrances, les difficultés, les injustices, il recherche toujours ce que Dieu dit. Et vivre chaque jour la fidélité et être fidèle envers Dieu pour qu’on puisse voir l’accomplissement de la volonté de Dieu est inspirant.

Jésus : chaque jour qui se lève, je veux me dire que s’il y a une personne à laquelle je veux ressembler c’est Jésus. Quand j’ouvre la Bible, je regarde comment il fonctionnait, comment il vivait, et je m’étonne de voir que 2021 ans après il a encore la capacité de révolutionner le monde.

Ichtus magazine

Si tu étais un film, une série, une musique, un livre, tu serais quoi ?

Salvatore Stagno

Film : Joy. Une jeune fille dévalorisée, inconsidérée, méprisée par tous sauf sa grand mère qui
l’encourageait et lui montrait sa valeur. À travers une seule personne qui lui a manifesté de l’amour,
qui a investi en elle, elle s’est accroché et à réussi. Ça me fait penser à ma vie, personne n’aurait
parié sur moi, à part une personne : Jésus.

Série : The Kingdom. Parce que j’aurais tellement voulu vivre cette série en réel, de vivre à
l’époque de Jésus.

Musique : I surrender de Hillsong car cette musique dit tout sur notre façon de vivre. Sur le fait
d’abandonner notre façon de vire, et qu’à travers l’abandon, on puisse connaitre réellement qui est
Jésus. Pour que chaque jour on puisse faire l’expérience de cet ouragan qui vient réveiller notre
âme, et chaque jour qu’il puisse balayer tout ce qui est futile pour qu’on puisse regarder simplement
qui Il est.
Livre : Une vie, une vision, un but de Brian Houston (pasteur et fondateur de Hillsong). J’ai une
vie, pourquoi je vis ? Parce que j’ai une vision, comment trouver cette vision ? Et grâce à la vision
il y a un but. Les trois forment un tout indissociable.

Nicolas Lopez

Ici d’autres témoignages spirituels

Recommended Articles

Laisser un commentaire