Écouter : Apprivoiser l’écoute, j’ai dû ! PART II

Apprivoiser l’écoute. Cela fait maintenant un mois que je vous ai dévoilé, à travers « COMMENT APRÈS DEUX ANS D’ACTIVITÉ JE ME RETROUVE À CHERCHER UN MI-TEMPS À CAUSE DU COVID ? », que ma fin d’année 2020 a été mouvementée. Je suis passé par différentes étapes ces quatre dernières semaines.

J’ai dû réapprendre à écouter la voix de Dieu, afin de développer à nouveau ma confiance en moi tout en cherchant un travail à temps-partiel.

Il a fallu que j’apprenne à écouter tout court aussi. On a tendance à écouter à moitié ce que peut dire notre interlocuteur. On prépare déjà la réponse dans notre tête avant même que la personne ait terminé son discours. Vous ne faites pas ça vous aussi ? Moi tout le temps. J’étais tellement préoccupé par le fait de répondre rapidement que la plupart du temps je répondais à côté.

La vie est une succession d’étapes que nous devons franchir afin d’arriver aux échelons suivants.Le but ? Façonner notre caractère et notre comportement, continuellement. Que tu sois croyant(e) ou pas, il s’agit d’une loi universelle. De mon côté, j’ai choisi de croire que toutes les circonstances que je vis sont permises par Dieu. À travers elles je peux developper mon caractère. Tout est une question d’attitude.

C’est parce que j’ai la certitude que toutes choses concourent pour mon bien, que je sais que peu importe les conjonctures qui se présenteront à moi, positives ou négatives, je pourrais apprendre d’elles. Si je suis à l’écoute de mon environnement, je pourrais mieux en discerner les secrets. Par conséquent, je m’en servirai à mon avantage pour avancer dans la vie avec stabilité.

« Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » (Romains 8:28)

Cela étant di, écouter n’est pas un exercice facile.

Il faut trouver le bon équilibre entre le fait de croire assez en Dieu pour lui faire entièrement confiance sur tous les détails de ma (votre) vie, mais agir et travailler comme si tout dépendait de moi (vous). Cette certitude a commencé à s’implanter en moi au fur et à mesure de mon parcours de vie. Avoir confiance en Dieu, en son immensité, est parfois déstabilisant. Il m’est impossible en tant qu’être humain de le saisir complètement.

C’est pour ça qu’il se présente, dans la Bible, comme un ami ou père. J’ai décidé, pour l’instant, de le voir comme un ami. J’ai manqué d’une image paternelle solide quasiment toute ma vie. Cette partie là de la relation est encore un peu abstraite pour moi.

C’est donc ainsi que j’ai entrepris cette démarche d’écouter la voix de Dieu. Cela m’a permis de comprendre à nouveau la direction dans laquelle je devais aller et d’apprendre enfin à écouter les autres. L’angoisse un peu.

Franchement, en toute honnêteté, j’avais la flemme. J’avais l’impression que je devais me forcer à écouter quelque chose dont je n’étais même plus sur de vouloir. C’est comme quand une personne se permet de vous donner des conseils dont vous n’avez nullement besoin.

« écoute moi, je suis passé par là et je pense que tu devrais blablabla » et puis moi, de répondre : « je pense surtout que tu devrais te taire »

Pas la folie quoi. La seule chose qui m’a permis de continuer à marcher malgré ma lassitude, est ma routine. Elle est expliquée aussi ici.

J’avais néanmoins ce besoin d’entendre Dieu car il est le seul qui peut répondre à mes besoins comme personne d’autre. J’avais besoin de connaître à nouveau le chemin, de réaffirmer la vision. Celle qui brule dans mon coeur depuis des années.

« Pourquoi la réaffirmer si elle brule dans ton coeur depuis des années?« . Je vous entends de là.

Je n’avais plus envie de me tromper. Le chemin de développement personnel que j’avais emprunté l’année dernière m’a appris beaucoup de choses mais m’a aussi écarté du parcours que Dieu avait déjà prédéfinit.

Je dois certes continuellement me developper, mais toujours en mettant ce que j’apprends à la lumière de la Bible. Je dois également comprendre le comportement et le caractère de Jésus en la lisant. C’est un choix. Et honnêtement, si il y a bien une personne sur qui on devrait prendre exemple concernant notre caractère, c’est Jesus.

En ce qui concerne comment écouter, voici ce que j’ai appris :

a) Écouter au niveau spirituel

  • Dieu parle par sa parole : il faut lire la bible. Et oui ! Chrétien ou pas, la bible renferme toutes les lois universelles et naturelles du monde. la lire c’est comme boire un grand verre d’eau qui rafraîchit l’âme. Cela permet de rester humble, de rester enseignable et d’être sage. Méditez la dessus. J’ai aussi compris que c’est aussi en cherchant d’abord à écouter et à obéir aux choses les plus simples que j’arriverai à entendre les choses plus grandes. Si j’attends une réponse particulière sur un sujet particulier mais que je n’ai jamais obéis à la précédente requête et bien je pense que je vais encore attendre longtemps.
  • Dieu parle par les murmures (vision, rêves, pensées). Il faut apprendre à écouter ses murmures non pas dans le but d’être bénis mais de savoir afin de servir correctement. Il s’agit de faire sa volonté, non pas d’obéir à nos désirs et à nos pensées.
  • Dieu parle par de son peuple. C’est pour ça qu’il est indispensable de rester avec les bonnes personnes, celles qui vous tirent vers le haut.

b) S’écouter : intérieur et extérieur

Ecouter Dieu est hyper important, mais il y a aussi l’écoute intérieure, c’est-à-dire comprendre et écouter nos besoins (corps, âme et esprit) et faire en sorte de les satisfaire en respectant les lois universelles et naturelles de notre monde. Puis l’écoute extérieure, celle qui permet d’être attentif aux besoins des autres.

Comment ? Mais simplement grâce à nos valeurs : la foi, la paix, la joie, la positivité, l’altruisme, la générosité, l’amour etc

  • Ecouter c’est aimer ? Tout à fait ! Car il s’agit de trouver un sens aux paroles prononcées en se focalisant sur la personne et non ses idées. Il faut écouter dans le but de comprendre et non dans l’unique but de répondre. Pour cela, il faut éviter les distractions, l’inflexibilité, la projection, les suppositions et l’orgueil.
  • Ecouter permet à votre interlocuteur de se sentir bien et aidé. Cela permet de chercher à comprendre les intérêts de la personne, ses rêves, son caractère, ses déceptions, ses interrogations … Nous répondons à un besoin quand nous écoutons autrui. Nous nous connectons aux gens quand nous écoutons. C’est une action très forte en réalité.
  • Pour pouvoir écouter correctement, que ce soit Dieu ou une quelconque personne, il faut savoir écouter sa conscience. C’est elle qui vous dit, dans votre fort intérieur, ce qui est bien ou mal et vous permet de prendre des décisions en conséquence.

Grace a ces différentes études à propos de l’écoute, je pense savoir où je vais aujourd’hui. Certaines choses manquent encore de clarté, mais je suis beaucoup plus confiant concernant l’avenir. Je sais que je n’ai rien à craindre et que peut importe ce qui se passera dans ma vie, cela sera pour moi bien.

Je continue d’avancer en faisant ce que j’aime, en cherchant toujours un emploi à temps partielet en continuant d’en apprendre toujours plus à propos du caractère de Dieu et étant doux envers moi-même afin de devenir chaque jour une meilleure personne.

d’autres articles personnels à propos de unmediterraneen

Nicolas Lopez

Recommended Articles

1 Comment

Laisser un commentaire