CRÉATRICE : Fiorile Créations, des bijoux et des bougies

Les créateurs et créatrices marseillais(es) se révèlent de plus en plus. La proposition est de plus en plus originale et émouvante. Elle permet de nous faire voyager tout en profitant du panorama que nous offre la Cité Phocéenne. Ichtus Magazine aime la culture et la création surtout si elle est méditerranéenne. Aujourd’hui nous vous dévoilons notre petit coup de coeur tout doux : Aurélia, créatrice de la marque Fiorile Créations.

Un univers poudré, féminin et sucré que nous offre Aurélia. Elle opère au travers de deux thèmes de prédilections : les bijoux et les bougies. Son profil nous a tapé dans l’oeil lors d’une première rencontre pendant une marché de créateurs en fin d’année 2020. Elle a une démarche écologique et responsable concernant la conception de ses emballages. Elle espère un jour pouvoir créer ses bijoux d’une manière totalement recyclés.

Nous vous laissons découvrir son monde, ses inspirations, son parcours de vie et ses adresses favorites à Marseille. Une belle bouffée d’air frais et d’énergie positive.

Laissez vous inspirer :

Ichtus Magazine

Qui es-tu ? Que fais-tu ?

Aurélia

Aurélia, 28 ans, travaille à temps plein en tant que graphiste pour la marque de téléphone Crosscall Mobile. Mais cela ne m’empêche pas de continuer à poursuivre ma passion / mon rêve. J’ai également une marque de bijoux et de bougies, Fiorile Creations, que j’exerce le soir et les weekends. Parfoisje pose des jours pour avoir plus de temps à consacrer à ma marque.

Ichtus Magazine

De quoi t’inspires-tu pour créer Fiorile Créations ?

Aurélia

J’ai surtout de l’inspiration le matin, au réveil. Quand je n’ai pas rêvé un modèle et que j’ai envie de créer je m’installe à mon bureau, avec toutes mes perles sous les yeux, en vrac, puis je commence à composer, à faire plein de tests. Ensuite je porte les « prototypes » sur moi pendant plusieurs mois, je ne dis rien à personne, et si j’ai beaucoup de commentaires positifs sur les nouveaux bijoux que j’ai créé alors je le mets en ligne sur mon site.

Ensuite, la mer et la nature ne vont pas m’inspirer dans la création du bijoux en lui même mais plutôt pour l’univers que je veux leur donner.

Ichtus Magazine

Quel est ton rapport à l’écologie ? En quoi Fiorile Créations y est-elle associée ?

Aurélia

J’ai toujours été un peu écolo dans l’âme, enfin, surtout depuis la journée classe verte faite en CE1. Mais ça s’est énormément décuplé depuis le jour où j’ai regardé le documentaire What the else, sur netflix, ça venait de sortir. En le regardant je me suis dit « hum… ce documentaire est un peu trop axé vegan… c’est bizarre, je vais donc regarder d’autres documentaires pour avoir les différents points de vue ». C’est là que j’ai commencé à découvrir une réalité que jusqu’à présent je refusais de voir, à savoir la maltraitance animale. Puis de reportage en reportage, j’ai compris que bien être animal et écologie étaient étroitement liés. Et donc j’ai commencé par arrêter de manger les animaux et réduire le plastique en faisant mes courses en vrac. Je ne suis pas une écolo parfaite loin de là, mais j’essaie de faire au mieux pour limiter mon impact sur l’environnement.

J’ai très envie que ma marque me ressemble, c’est pourquoi j’ai commencé par mettre en place ce qui était le plus facile, à savoir un packaging 100% éco-responsable. La carte de visite est en chutes de T-Shirt recyclés, les enveloppes sont en kraft recyclé et recyclable, le sticker avec lequel je ferme l’enveloppe est compostable. J’espère qu’un jour je réussirai à faire des bijoux eux même recyclés à 100%, pour le moment c’est très très dur, surtout quand on débute, mais je suis du genre à rien laisser tomber, donc j’y arriverai !

Ichtus Magazine

Quelle est ta définition de Marseille ?

Aurélia

Marseille c’est le soleil, le bleu du ciel et de la mer. Marseille c’est la ville qui te sourit et te rend heureux. J’adore ce côté mer/montagne dans la même ville. C’est assez facile de changer de décor en une seule journée, ce qui fait qu’on ne s’en lasse pas.

Ichtus Magazine

Quels sont tes objectifs pour 2021 te concernant et concernant Fiorile Créations ?

Aurélia

Cette année je vais tout mettre en oeuvre pour avoir au moins un revendeur physique, car à Marseille on a beaucoup de magasins de créateurs très très sympas, et je pense y avoir ma place. Donc je vais le tenter. Je vais également chercher des fournisseurs toujours plus responsables et soucieux de l’environnement, cet objectif est le plus difficile, je ne sais pas encore dans quoi je me lance mais je me lance ! Ensuite, j’ai un autre objectif, plus perso cette fois, être encore plus zéro déchet dans ma façon de vivre au quotidien.

Ichtus Magazine

5 personnes inspirantes ?

Aurélia

Je vais en citer qu’une seule, car elle a beaucoup changé la façon dont j’aborde la vie et mon entreprenariat, c’est Chloé Bloom, l’influenceuse, elle est vraiment motivante et ça me pousse à aller de l’avant sans cesse. Mais globalement, toutes les personnes qui partent de rien et qui arrivent à exaucer leur rêve me fascinent par leur détermination.

Ichtus Magazine

5 lieux marseillais dont tu ne peux pas te passer ?

Aurélia

En première position et sans hésitation, le vallon des auffes ! Je fais beaucoup de photos de bijoux là bas, j’adore cet endroit ! Ensuite, la corniche, Malmousque, les calanques. Que des lieux extérieurs en fait, pour s’aérer et avoir un contact avec la nature dans cette ville très urbaine.

Ichtus Magazine

Quels conseils denonnrais-tu à une personne qui veut réaliser ses rêves ? Vivre de sa passion?

Aurélia

Le conseil que je vais donner c’est celui que je suis moi-même en train de suivre, c’est de ne rien lâcher et de toujours garder espoir. Par contre il ne faut rien lâcher mais il faut aussi savoir se faire violence et sortir de sa zone de confort. La première fois que je suis vraiment VRAIMENT sortie de ma zone de confort, c’était cet été (été 2020), lors de mon premier marché de créateurs qui était à la Freestyle cup de Marseille. Car je suis extrêmement timide et n’ai absolument pas la fibre commerciale, il fallait que je parle à des inconnus, que je me livre, pour que ma passion soit transmise, c’était vraiment pas facile. Mais je l’ai fait et j’en suis super fière.

Depuis, je suis beaucoup plus à l’aise lors des marchés de créateurs, comme celui où nous nous sommes rencontré d’ailleurs.

Instagram de Fiorile Créations : @fiorilecreations

Nicolas Lopez

Découvrez toutes nos propositions d’articles inspirants

Recommended Articles

Laisser un commentaire