ARTISAN : la Poudre, céramique artisanale du quotidien

Le sud regorge d’excellents artisans et créateurs et l’équipe Ichtus Magazine est toujours en quête de nouveaux talents. Le travail d’Elisa Stoppani nous faisait de l’oeil depuis un certain temps déjà, c’est pourquoi nous avons décidé d’en savoir davantage sur son activité de céramiste.

Depuis le premier confinement il y a eu une prise de conscience à propos de ce que nous consommons. Nous constatons un fort retour d’activités liées à la manipulation de la terre mais aussi une sensibilisation à propos de l’éthique professionnelle concernant la mode, la nourriture et tout ce qui englobe les différents thèmes du quotidien. Nous sommes de plus en plus éduqués à l’environnement, à l’écologie et à ce que nous achetons. La qualité commence a prendre le dessus sur le quantité, et nous en sommes très heureux.

Elisa contribue au bon déroulement de ce nouvel écosystème à travers sa marque La Poudre et nous l’encourageons, durant cette période de crise sanitaire, à continuer ses magnifiques œuvres poétiques.

Laissez vous inspirer,

Ichtus Magazine

Qui êtes-vous ? Que faites-vous ?

Elisa Stoppani

Je m’appelle Elisa Stoppani. Je suis céramiste. Je fabrique une vaisselle artisanale faite à la main dans mon atelier à Vallauris, depuis novembre 2018, sous la marque La Poudre. 

Ichtus Magazine

Comment est venu votre passion pour la céramique ?

Elisa Stoppani

J’ai découvert la céramique en parallèle de mes études d’arts appliqués. J’ai commencé à pratiquer pour le plaisir, lorsque je cherchais encore ma voie, puis j’ai poursuivi avec 4 ans de formation à Antibes.

Ichtus Magazine

Quelles sont vos principales inspirations ? 

Ichtus Magazine

Mes inspirations sont guidées par les besoins essentiels du quotidien, boire et manger. J’aime les choses simples et élégantes. Cuisiner m’inspire beaucoup également. J’imagine les assiettes de mes plats, des contenants pour déposer les ingrédients lorsque je prépare une recette. 

Ichtus Magazine

5 personnes que vous trouvez inspirantes ?

Elisa Stoppani 

Les personnes qui m’inspirent le plus sont mes proches. Mon compagnon, rigoureux et passionné, m’a transmit cette force du travail. Mon fils grâce a qui je dois me dépasser pour pouvoir pratiquer ce métier. Et mes amis proches, qui sont mes héros et héroïnes.

Ichtus Magazine

5 lieux marseillais dont vous ne pouvez pas vous passer ? 

Elisa Stoppani

Je n’ai encore jamais été à Marseille ! Mais le premier lieu où j’irais serait la Manufacture Singulière pour rendre vite à une amie bijoutière. 

Ichtus Magazine

Quelle est votre philosophie de vie ? 

Elisa Stoppani

La simplicité. Je possède peu de choses, je me nourris sainement. Pour moi, le bonheur se trouve dans les petits choses du quotidien.

Ichtus Magazine

2020 a été particulièrement intense. Comment avez-vous fait pour faire tenir votre entreprise ? 

Elisa Stoppani

2020 m’a permis de mettre en place la vente sur internet, et c’est plutôt positif ! 

Ichtus Magazine

Quels sont vos projets pour 2021 ? Un secret à nous dévoiler ? 

Elisa Stoppani

En 2021, je continue sur ma lancée. Il y aura de nouvelles collaborations, de nouvelles pièces, et j’espère proposer davantage de ventes sur internet. 

Ichtus Magazine

Si vous étiez un livre ? Un film ? Une musique ? 

Elisa Stoppani

Si j’étais un livre, je serais un livre pop up, un peu délicat, avec des fenêtres à ouvrir et des formes à déplier. 

Si j’étais une musique je serais un orchestre avec des phases mélodieuses, d’autres tristes et des joyeuses. 

Si j’étais un film je serais la science des rêves de Michel Gondry. 

Ichtus Magazine

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui aimerait se lancer dans la céramique ?

Elisa Stoppani

Je conseillerais de visiter beaucoup d’ateliers pour se rendre compte qu’il n’y a pas deux façons identiques de pratiquer la céramique. Ensuite, une formation solide pour la spécialité choisie reste indispensable selon moi.

Nicolas Lopez

Nicolas

Un méditerranéen passionné de mode, d'art, de culture et de spiritualité

Articles recommandés

Laisser un commentaire