ARTISAN : Café Corto, torréfaction artisanale marseillaise

Le café est une boisson populaire. L’équipe Ichtus Magazine en raffole, mais pas de n’importe lequel. Nous nous sommes sensibilisés à l’histoire du café (nous nous souvenons tous de l’exposition « Café In » au Mucem en fin d’année 2017) et à son goût. Les coffee shop marseillaise ont permis de découvrir les vraies saveurs de cet or noir. Cela a permis également de comprendre qu’il peut être fait dans les règles de l’art tout en écologique et responsable. C’est le parti pris de Margaux, fondatrice de Café Corto

Elle s’est lancée dans cette aventure afin de permettre aux Marseillais et au reste du monde de redécouvrir le café et ses arômes si intenses. 

Nous la rencontrons au Carburateur. C’est ici qu’elle fait torréfier les précieuses graines qu’elle sélectionne avec soin. Accompagnée par son équipe, aujourd’hui composée au nombre de quatre, Margaux est heureuse de vivre de sa passion. 

Laissez vous inspirer,

« J’ai créé Café Corto en août 2018Le temps de mettre tout en place concernant la machine, le local ou encore la mise en place des recettes, nous avons tout lancé en décembre. Finalement nous avons commencé à torréfier en début d’année 2019. Je voulais reprendre le métier de mon grand-père qui était torréfacteur et italien. Il torréfiait en Île-de-France sur les marchés. Je voulais faire pareil, cependant son époque et la nôtre sont complètement différentes. Aujourd’hui plus personne n’achète son café au marché, mais en grande surface.

« Avec Café Corto, j’interviens avec des cafés de spécialités, donc assez haut de gamme. La naissance des coffee shop marseillais durant l’année 2018, m’a permis de répondre à un besoin. C’est comme ça que je me suis fait connaître. Concernant les marchés, je participe à celui des Réformés et c’est assez pratique, car j’habite à côté. »

Avec la naissance des coffee shops et le désir des Marseillais de boire du bon café, Margaux a décidé d’ouvrir sa boutique durant l’année 2019. Elle s’est alors installée dans un ancien kiosque à journaux à la sortie du métro Perrier, dans les 8 arrondissements de Marseille. 

L’ouverture du kiosque a été prévue le 3 mars 2020 et quelques jours après nous étions confinés. Néanmoins Margaux n’a jamais perdu espoir et a continué de faire vivre son rêve. Elle s’est associée avec un fleuriste qui distribuait des pivoines et c’est comme ça qu’on s’est aussi fait connaître. 

Le site internet est également actif avec la super initiative du click&collect ou encore avec le système de livraison avec la boutique en ligne. L’entreprise est sensible à l’antigaspillage et propose des emballages responsables, c’est-à-dire recyclés et recyclables. 

Vous pouvez également ramener votre propre contenant pour vous approvisionner en délicieux café grâce au système de silo mis en place.

Cette super initiative permet de sensibiliser les Marseillais à l’écologique et vous pourrez même repartir avec votre expresso en guise de remerciement. 

« Nous n’achetons pas notre café au cours de la Bourse. Nous avons créé une association européenne de torréfacteur qui s’appelle Roaster United. Cela permet de regrouper nos achats pour pouvoir commander directement auprès des plantations pour les soutenir. Une partie du chiffre d’affaires est reversé à ces plantations pour leur permettre d’avoir le bon outillage et de continuer de produire en bio. »

Margaux et son équipe pensent aux producteurs, ceux qui leur permettent d’avoir ce café de qualité et souhaite vraiment continuer de transmettre des valeurs écologiques et environnementales positives auprès de ses consommateurs.

Elle nous explique également que le café a une DLUO (date limite d’utilisation optimale) et qu’au bout de deux mois il perd en arômes, ce qui n’est que très rarement mentionné dans les cafés produits pour les grandes surfaces.

Ils torréfient leur café sur un circuit court et s’attardent sur différentes étapes avec minutie, notamment le sucre, les arômes floraux, le fruit, la fleur, et c’est qui va donner au café de Café Corto, toute son originalité et sa puissance. 

Margaux ne compte pas s’arrêter là et aimerait, à terme, développer sa propre école du café. Nous avons hâte de voir ce projet se concrétiser. 

En attendant, nous vous invitons à la suivre sur les réseaux @cafecortofrance

Nicolas Lopez

ici d’autres adresses marseillaises

Recommended Articles

1 Comment

  1. […] sont disponibles à la vente pour régaler les plus gourmands d’entre vous. Le café de Café Corto (article en lien) et le thé de Loren Millet sont également mis à votre disposition. Des produits […]

Laisser un commentaire