PORTRAIT : Ben Aguila, pasteur, youtubeur & blogueur

Le domaine de la spiritualité est vaste et chacun se l’approprie comme bon lui semble. En ce qui concerne Ben Aguila, cela s’oriente au travers de différents statuts, notamment de part de son expérience en tant que pasteur. Puis de part son activité de youtubeur et de blogueur.

La souffrance et les épreuves font partie du quotidien de beaucoup d’entre nous. La souffrance fait partie de la vie et nous en venons souvent à nous demander « Pourquoi ? Pourquoi Dieu permettrait-il la souffrance puisqu’il est bon ?« . La douleur se présente sous deux différents aspects. En effet, il y a celle qui nous permet d’apprendre et de devenir ce à quoi nous sommes appelés. Il y a aussi celle qui est purement et simplement destructrice. Elle qui essaie de nous empêcher de rentrer dans notre destinée.

Ben est français installé au Québec. Il est sur la rive sud de Montréal, depuis 12 ans avec sa femme et ses 3 enfants, il a 39 ans.

Crédit photo : The White Shack

Ben a d’abord travaillé en tant que chercheur dans la neuroscience en France puis au Canada. Il s’agit d’une discipline scientifique liée au cerveau humain. Il a étudié sur les phénomènes de dépendances et d’addictions aux drogues. Puis l’un de ses enfants est tombé gravement malade.

« La neuroscience n’a rien à avoir avec la spiritualité. Quand on étudie le cerveau, on se rend compte qu’il y a un créateur. Nous sommes dotés d’un ordinateur interne sophistiqué que nous n’arriverons jamais à comprendre dans sa totalité. C’est bouleversant d’ingéniosité. Le cerveau est le summum dans la création de l’humanité, c’est le summum de ce que Dieu a accompli. Il y a un psaume qui dit combien les œuvres de Dieu sont magnifiques. La neuroscience est le moyen pour moi d’être confronté à la grandeur de Dieu. »

Ben nous raconte alors comment il en est arrivé à faire confiance en Dieu concernant la maladie de son fils. Il nous a également raconté comment il a réussi, grâce à la foi et à la médecine, a sortir de son état dépressif.

« Durant cette période je me suis lié d’amitié avec mon pasteur, Claude Houde, pasteur de l’église Nouvelle Vie à Montréal. Pendant l’hospitalisation de mon garçon, il est venu à l’hôpital nous soutenir plusieurs fois durant cet enfer. Il m’a proposé de travailler avec lui comme assistant. J’ai dit oui. Il s’agissait à l’époque d’un tournant dans ma vie avec un changement de carrière et de salaire. Néanmoins, je sentais réellement que c’était l’appel de Dieu sur ma vie. »

Ben est issu d’un arrière-plan chrétien depuis plusieurs générations. Son arrière-arrière grand-père maternel était un alcoolique violent et a fait sa propre rencontre personnelle avec Dieu lors d’un séminaire du pasteur missionnaire anglais Douglas Scott. Il s’agissait d’un prédicateur du Réveil et évangéliste anglais qui a consacré l’essentiel de son ministère à la France, (1900-1967). Suite à cette transformation drastique, toute la famille a suivi le mouvement et s’est convertie. Du côté paternel, Ben a des origines pied-noires. Son père a rencontré Dieu en Algérie dans les années 50.

Un héritage spirituel qui l’a conduit à fréquenter les églises depuis qu’il est né. Cela étant dit, l’étape cruciale qui l’a amené a choisir de suivre Dieu s’est produite à ses 20 ans.

« J’avais 20 ans, c’est un mercredi après-midi. Je rentre de l’université, mon père est brulé par les traitements de chimiothérapie pour traiter son cancer. J’étais complètement révolté contre Dieu, car je ne comprenais pas. Donc je rentre, il ne m’avait pas entendu. Je l’entends vomir et pleurer. Souffrir tout simplement. À un moment donné, je l’entends pleurer mais avec beaucoup plus de sérénité.

Je m’approche et je l’entends dire merci « Jésus, merci Jésus, merci Jésus ». Il était en louange et juste apaisé au milieu de l’horreur qu’il traversait. Cette image m’a complètement bouleversé. Il était physiquement à terre mais spirituellement en paix alors que moi c’était complètement l’inverse. Je suis monté dans ma chambre. J‘ai dit à Dieu « tu es réel, ça ne se peut pas que mon père soit bien malgré sa situation ». Il y a vraiment eu un avant/après suite à cette expérience. »

Ben tient également un blog destiné aux hommes « tuserasunhomme.com« . Ce blog permet de leur donner la parole en abordant différents tabous, notamment celui des émotions et de la santé mentale.

« J’invite à regarder comment Jésus se comportait en tant qu’homme. J’apporte également mes propres expériences personnelles »

Un blog chrétien tenu par un pasteur, un chercheur, quelqu’un qui a les pieds sur terre.

Ben Aguila a également une chaîne Youtube. Ici sa dernière vidéo : Ben Aguila, Ph.D casse les tabous de la santé mentale – Comment ça va ?

En ce qui concerne la santé mentale, Ben aborde le sujet en expliquant qu’elle ne se traduit pas seulement au travers de graves maladies telles que la psychose ou encore la dépression mais aussi au travers de la colère. La colère non maîtrisée est une maladie mentale tout comme la méchanceté, la dureté, la vengeance.

« Prendre soin de sa santé mentale c’est accepter d’être aidé. Nous voyons un médecin tous les ans pour faire un bilan n’est-ce pas ? Et bien tu devrais faire pareil concernant ta santé mentale. Il s’agirait alors de faire une introspection pour déterminer si durant ces derniers temps tu as plutôt eu tendance à ruminer, à avoir des pensées de vengeance, est-ce que tu n’arrives plus à rire, à te réjouir … à partir de là, il faut se demander quelles sont les étapes que tu devrais suivre ? Voir un psychologue ou des professionnels adaptés ? C’est encore très peu envisagé dans le milieu chrétien mais c’est quelque chose de tout à fait normal et parfois d’indispensable. »

Les conseils de Ben Aguila :

« Les meilleurs antidépresseurs sont le sport, écouter de la musique, la méditation de la parole, être reconnaissant, l’accompagnement avec un professionnel si il y a un enjeu.« 

Nous avons demandé à Ben Aguila de nous dire quels conseils donnerait-il à une personne qui a envie d’en savoir plus sur Jésus. Il en a donné deux.

« Il faut qu’ils en sachent plus sur nous, chrétiens, car nous sommes censés vivre les choses différemment, nous devrions susciter l’interrogation. Échanger avec la personne de manière de tout à fait normal et écouter car décider d’écouter, c’est aimer. »

Ben a prévu de lancer prochainement des formations à propos de la santé mentale sur son blog, restez connectés.

Sa musique du moment c’est La Chapelle Musique : Glorieux Mystère

Si ben était un livre, il serait un livre de blagues car il aime beaucoup l’humour. Concernant le film, il ne serait pas un film, mais un acteur : Jonathan Cohen qu’il considère comme un grand acteur ou un un sportif : Zinedine Zidane.

Ici d’autres témoignages spirituels

Recommended Articles

Laisser un commentaire