Jeff Koons x Mucem, œuvres de la collection Pinault

C’est au Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée, plus connu sous le Mucem, que l’artiste exposera ses œuvres. L’exposition démarre à partir du 19 Mai.

En ce qui concerne les conditions d’entrées, vous trouverez très prochainement toutes les informations sur le site du Mucem

Le parti pris de Jeff Koons est de créer des œuvres miroir de la société contemporaine. L’exposition s’intitulera « Koons Mucem ». L’artiste a conçu des œuvres néo-pop majestueuses, et permettra à la scénographie d’être époustouflante.

Un événement majeur de l’année 2021 pour Marseille et le monde de l’art.

Mais l’originalité de l’exposition tient à la rencontre des œuvres de Koons avec les collections du Mucem. Chaque œuvre est en effet mise en relation avec un ensemble d’objets conservés par le musée. Cela permet de créer une conversation tantôt formelle, tantôt symbolique ou poétique, entre les pièces majeures de Jeff Koons et les collections d’art populaire.

Pour le Mucem, l’expérience permet une relecture inédite de ses collections. Koons en revisite l’histoire, joue avec leur plasticité et leur polysémie, retourne à l’esthétique de l’objet, leur redonne parfois une forme de contemporanéité, en fait et défait le sens dans un parcours libre et spontané.

Les objets choisis au sein des collections sont issus d’un long et minutieux travail dans les réserves du Mucem. Jeff Koons a ainsi exploré l’ensemble des fonds pour sélectionner objets de la vie quotidienne, chefs-d’œuvre d’art
populaire, documents et photographies rendant hommage à la variété des collections. Le choix final, portant sur plus de 300 pièces, a été nourri d’échanges sur le sens des objets, leur usage, leur forme, afin d’inviter le visiteur de cette exposition à une promenade contemplative où le beau surgit de l’objet de peu et de sa mise en résonance avec le regard de l’artiste.

L’artiste, aux multiples controverses, s’investira également auprès des collections du Mucem. Il leur donnera une nouvelle apparence sans les dénaturer.

Nous nous souvenons tous de la polémique de sa sculpture impressionnante « Bouquet of Tulips ». Elle a été exposée à deux pas du Petit Palais en commémoration aux attentats du 13 Novembre. Le coût faramineux et l’esthétique kitsch de l’œuvre avaient choqué le monde de l’art.

Il fait parti des artistes les plus cotés du monde. Il arrive à faire vendre ses œuvres aux plus grands fans de son travail pour des sommes astronomiques. Certaines atteignent parfois des millions de dollars. Son œuvre « Rabbit » s’est vendue aux enchères à 91 millions de dollars. La vente la plus chère de l’histoire pour un artiste de son vivant.

Le Mucem a déjà fait intervenir un joli panel d’artistes mondialement connus : Picasso, Jean Dubuffet, Ai Weiwei etc. Des noms qui ne sont plus à faire et permettent une interrogation sur l’art sans sa globalité, l’art populaire et l’artiste lui-même.

Voir d’autres articles à propos de culture et d’art

Recommended Articles

Laisser un commentaire

Follow Me!