CULTURE : Coco Velten fête ses deux ans !

Coco Velten milite pour créer une nouvelle manière de vivre ensemble. En effet, l’idée est de créer une système qui prendrait en compte toutes les classes sociales, sans discrimination. Un magnifique projet qui fête aujourd’hui ses deux ans et que nous saluons.

C’est l’association Yes We Camp qui est à l’initiative ce projet en partenariat avec la Préfecture des Bouches-du-Rhône. Le Plateau Urbain et le Groupe SOS Solidarités rejoignent le collectif afin d’y mener une expérimentation de 3 ans.

Le but est simple : developper des projets d’innovation pour valoriser le patrimoine foncier vacant de l’État.

La lutte contre l’exclusion et l’expérimentation de nouvelles manières de cohabiter en sont le coeur. Coco Velten est lieu hybride, un “tiers-lieu” où sont hébergées 80 personnes en résidence hôtelière à vocation sociale ; où 40 associations, artisans et entrepreneurs sociaux disposent de leur espace de travail ; où des espaces communs proposent une programmation alliant hospitalité et créativité. Le toit-terrasse, la Cantine sociale, les Archives et la Halle ou d’autres lieux de création artistiques en sont effectivement les témoins.

En effet, voilà plus de deux ans que Coco Velten a ouvert ses portes au public. Derrière ce pari, plusieurs intentions : démontrer qu’un centre d’hébergement social a droit de cité en coeur de ville. Par ailleurs, qu’un équipement de quartier, qui n’est pas une bibliothèque publique ou une école, peut aussi remplir des fonctions d’apprentissage et de rencontre.Enfin, qu’en centre-ville peuvent exister des espaces ouverts à tous où il est possible de venir se reposer sans obligation de consommer.

L’expérimentation a porté ses fruits. Le patrimoine n’a jamais cessé d’être entretenu, préservé mais encore valorisé. L’association a trouvé des logements pour plus de 135 personnes . 55 ateliers- bureaux accueillis. 32 220 repas servis à des personnes sans domicile fixe du quartier. En effet, 261 évènements culturels et artistiques gratuits co-organisés et enfin 700 plantes ont contribué à végétaliser le quartier.

Coco Velten est devenu un outil implanté dans son quartier, porteur d’animation culturelle, réactif en situation de crise. En dépit d’une activité économique très réduite depuis mars 2020, la cantine a par exemple su se réinventer en se mettant au service de son quartier, pour la lutte contre la précarité alimentaire.

En effet, la convention d’occupation temporaire arrive bientôt à son terme, le 31 décembre 2021 précisément. Néanmoins, l’écosystème de Coco Velten est prêt à continuer l’expérimentation et à faire perdurer les dynamiques qui y ont été engagées.

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux : @ichtus_magazine. Découvrez ici d’autres articles à propos de culture marseillaise

Nicolas Lopez

Recommended Articles

Laisser un commentaire

Follow Me!