Gingembre, le nouveau bistrot vietnamien de Noailles

Nous sommes toujours à l’affût de nouvelles adresses modernes et singulières et Gingembre ne fait pas exception à la règle. Ce nouveau bistrot vietnamien s’est logé dans le « ventre de Marseille », autrement dit, le fameux quartier de Noailles. 

Un lieu qui représente l’âme du Vietnam d’aujourd’hui, jeune, créatif, libéré des clichés. Une cuisine innovante, hors des sentiers battus, fidèle aux saveurs vietnamiennes. Une atmosphère conviviale, un lieu de vie, de rencontre et de découverte. Un réel coup de coeur.

C’est au 39 de la rue d’Aubagne que vous trouverez ce bistrot unique en son genre du jeudi au dimanche à partir de 12 h jusqu’en début de soirée.

La cuisine

Tony Hua, le chef et co-fondateur de Gingembre, bouscule les attentes que les Marseillais ont envers la cuisine vietnamienne. Créativité, modernité et imagination.

Vous y trouverez des recettes familiales, des plats typiques de certaines régions asiatiques, mais encore, des conceptions de plats avec respect de la saisonnalité.

Les ingrédients utilisés se veulent simples, et beaucoup sont locaux. Ils sont sublimés par des combinaisons et des assaisonnements complexes. En effet, Tony crée ses recettes avec subtilité et raffinement tout en restant moderne. Saveurs et couleurs sont aux rendez-vous.

La carte est modeste change au jour le jour. Elle est construite autour des produits que trouve Gingembre. Elle reflète effectivement les saisons, et les envies du chef. Une attention particulière est apportée à chaque plat, c’est pourquoi il y a très peu de plats proposés à la carte.

Le lieu

La volumétrie du local offre des caractéristiques typiquement vietnamiennes. En effet, le bistrot s’ouvre sur l’extérieur avec la présence d’un étage profond, ouvert en façade.
Les couleurs et les matériaux sont inspirés par les villes vietnamiennes. La gamme de couleurs dévoile une palette aux tons pastel, avec des couleurs de fruits. La végétation est omniprésente et la faïence fait loi. Bois et ferronneries apportent une modernité brute singulière.

L’équipe

Gingembre a été conçu par Tony Hua et Aurélien Lecour, en association avec la famille Sy, exploitante de Tamky. Tony est né à Saigon, dans le quartier ChoLon. Petit dernier d’une famille de 11, il grandit dans la cuisine de sa mère, qui tient une échoppe de cuisine de rue. Réfugié en Australie à l’adolescence, la découverte de la culture créative de Melbourne est une révélation pour lui. Cherchant à s’émanciper de la tradition familiale (tous sont restaurateurs), et à exprimer son instinct artistique, il devient créateur de mode.

Aurélien grandit à Marseille, dans une famille où la cuisine est centrale. La créativité y est omniprésente. Ses études de design terminées, en quête de découverte, il s’installe en Asie, où il s’établit comme créateur de mode.

C’est là que les deux se rencontrent il y a une quinzaine d’années et se lancent ensemble dans l’aventure. Ils montent ensemble une maison de couture, et poursuivent des projets dans la mode, le design, le graphisme…

L’envie de changer de cap les emmène à s’installer à Marseille en 2019, avec le désir de monter un projet dans la restauration. Le dynamisme et la modernité de la scène culinaire et commerciale asiatique les inspirent. L’offre de cuisine asiatique disponible en Europe reflète trop peu la richesse et la créativité que l’on trouve en Asie. Il est possible de proposer autre chose, ils décident de le faire.

Tamky, temple de l’alimentation asiatique à Noailles, cherchait à ce moment-là à se lancer dans la restauration. Tony et Aurélien montent le projet Gingembre et le leur propose. L’entente est immédiate, le projet est lancé en 2020.

Enfin, la situation

Le projet, initialement prévu pour 2020, prend du retard à cause des confinements successifs, puis commence enfin à voir le jour en juillet 2021, avec l’ouverture de la terrasse. Espace de préfiguration, elle permet de commencer à se faire connaître, et de faire découvrir les valeurs culinaires de Gingembre, et son état d’esprit.

L’ouverture totale du lieu est prévue pour l’automne 2021. Il représentera alors un espace de plus de 200 m2, avec un bar, une cuisine ouverte, des espaces de restauration traditionnelle, des espaces qui peuvent être privatisés, mais encore un espace avec un jardin d’hiver.

Recommended Articles

Laisser un commentaire