l’Après M, le fast-food social marseillais ouvre son restaurant

C’est au cœur du 14e arrondissement de Marseille que l’Après M a fait sa demeure. Ce fast-food social, aujourd’hui connu dans le monde entier, continue sa lutte contre les inégalités sociales. En effet, après avoir combattu pendant des mois en faveur des droits des salariés, les bénévoles envisagent de réaménager et d’ouvrir une salle de restauration pour aider les personnes en situation de précarité économique et sociale. 

L’Après M appartient aujourd’hui à toutes les personnes qui veulent acheter une part des locaux de cet ancien McDonald’s. La SCI « La Part Du Peuple » (Société Citoyenne Immobilière) est une association à but non lucratif. Elle permet aux adhérents de reprendre la maîtrise du bâtiment de manière légale. Ce lieu est alors l’emblème d’une lutte syndicale contre un géant du fast-food. 

C’est un fait, la fracture sociale s’intensifie, mais les projets les plus lumineux pour lutter contre ces inégalités ne cessent de contrecarrer ce phénomène. Le taux de pauvreté en France est de 12,5 % pour les 18-29 ans en 2018 contre 2 % en 2002. Soit une augmentation de 50 %. 

Marseille en faveur d’une économie sociale et solidaire 

Des projets tels que l’Après M, mais encore Coco Velten ou encore Ficus Kitchen, permettent d’aider les Marseillais à contrecarrer la misère sociale. Parmi les 6 plus grandes villes de France, Marseille est la plus pauvre. Par conséquent, ces organismes doivent continuer de perdurer dans le temps afin d’aider, soutenir et accompagner. 

Bien que Marseille soit une ville en plein développement, les inégalités perdurent. Des actions sont mises en place tous les jours pour enrayer la misère et les Marseillais en sont friands. L’Après M a prévu d’ouvrir son restaurant social afin de continuer d’accueillir tout le monde. Rendez-vous au début de l’année 2022 pour découvrir la salle de restauration. En, effet, toutes les personnes peuvent se rendre dans cet ancien McDonald’s situé sur le rond-point de Sainte-Marthe. 

Il n’est nullement besoin de créer un dossier, ou encore de donner une quelconque information personnelle. Il suffit de se rendre sur place à partir de 6 h 30 et de récupérer votre colis solidaire. Les colis alimentaires sont alors composés uniquement de dons et permettent à des centaines de personnes de manger. 

La SCIC, ou la société Coopérative d’Intérêt Collectif est la coopérative économique et sociale qui prend en charge la plateforme d’entraide l’Après M.

Cette coopérative permet alors de créer de l’emploi et de former les personnes en situation précarité sociale et économique. Cela fera également perdurer les actions de solidarité telles que la distribution alimentaire, des maraudes, la construction de jardins nourriciers, des Uber solidaires et bien d’autres projets.

L’Après M donne alors le ton et le rythme concernant les valeurs sociales que nous devrions défendre tous les jours. En effet, l’équipe Ichtus Magazine est un pour la propagation d’un langage positif gouverné par des lois universelles et naturelles. L’entraide, le partage ou encore la solidarité doivent être mis au centre de notre république afin de continuer à propager l’espoir. En effet, la ou il y a de l’espoir, il y a de la vie.

214 Chem. de Sainte-Marthe, 13014 Marseille (ouvert 24h/24h)

Recommended Articles

Laisser un commentaire