Pagnol dans une exposition au château de la Buzine

« Pagnol raconte Pagnol » a débuté le 02/02 et dure jusqu’au 19 septembre au Château de la Buzine. Le grand salon sera ainsi dédié à l’exposition des objets, documents et souvenirs de l’écrivain-cinéaste. Pour la première fois, le public découvrira les objets personnels de Marcel Pagnol. L’occasion de revenir sur le Marseille de Pagnol, à qui un musée sera consacré sur la commune d’Allauch.

Pagnol : «Ma mère, c’était moi.»

La perte de l’amour de sa vie, ses débuts dans l’écriture et l’intense fracture avec son père… Marseille a ainsi vécu la vie de Pagnol.

16 juin 1910 la mère de Marcel Pagnol décède au 51 rue Terusse, 13 005. L’héroïne du Château de ma mère, son «premier amour», mais également sa «confidente», son «réconfort».

Le matin, Marcel partait à pied de l’appartement pour se rendre au lycée, passant par la rue des 3 frères Barthélemy 13006.

Ce décès lui fait également quitter la demeure de ses vacances. De cette bastide neuve juste au bord d’un désert de garrigue allant d’Aubagne, jusqu’à Aix-en-Provence, ont été rédigé quelques années plus tard « Souvenirs d’enfance » ainsi que « La gloire de mon père ».

Fusionnel avec sa mère, le jeune homme voit son existence chamboulée. «L’âge d’Augustine, c’était le mien, parce que ma mère, c’était moi, et je pensais dans mon enfance que nous étions nés le même jour.» Écrira-t-il.

Le choc de cette perte est un élément clé dans la vie de Marcel Pagnol. Il résonne tel un écho dans toute son existence, jusqu’à la naissance même de son art, de sa passion.

Cohen : «Tu entreras à l’Académie française.»

Installé au 117 cours Lieutaud dans le 6e arrondissement au 4e étage avec sa famille, Marcel Pagnol, 15 ans, poursuit ses études. La même année, il voit ses premiers poèmes publiés dans la revue Massilia. L’écrivain se perfectionne alors dans son art : l’écriture.

Reçu deuxième lors de l’examen de la bourse, Marcel Pagnol est élève depuis 1905 au Lycée Thiers. Pagnol y rencontre son premier admirateur : Albert Cohen. Découvrant un jour de cours l’un de ses poèmes, il lui dit : «Tu entreras à l’Académie française.»

Le jeune homme rédige un recueil, le livre de la nature qui est publié dans la revue Massilia. Il perçoit son premier salaire, dès sa première publication. Il partagera son premier salaire, une invitation permanente pour l’opéra, avec Albert Cohen.

En 1912, le remariage de son père avec Madeleine Julien et sa mésentente avec elle marquera la fin de leur relation. Il quittera alors Marseille après son bac, partira étudier la philosophie à Paris et se mariera.

«Pagnol raconte Pagnol» propose une immersion dans la vie de l’écrivain-cinéaste. Une découverte en avant-première de son bureau est possible ainsi qu’une reconstitution de la scénette de « La femme du boulanger », une découverte des caméras du cinéaste, etc.

  • Avant-première : visite guidée des coulisses du montage de l’exposition à partir du 2 février tous les jours, sans réservation (voir en bas de page)
  • Vernissage de l’exposition : le lundi 28 février 2022 (date anniversaire de Marcel PAGNOL), dès 18 h (sur invitation seulement — pas de billetterie)
  • Ouverture de l’exposition complète : À compter du mardi 1er mars, puis tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h jusqu’au 19 septembre.

Tarif : 3 € — tous les jours — sans réservation

Découvrez ici d’autres évènements

Découvrez ici nos nouvelles collections photographiques méditerranéennes

Alexandra Bischof

Recommended Articles

1 Comment

  1. […] Château de la Buzine accueille également une exposition liée à Marcel Pagnol « Pagnol raconte Pagnol ».Découvrez nos collections de […]

Laisser un commentaire