Comment agir par amour et non pour l’amour ?

Les intentions cachées de nos cœurs déterminent la température de notre vie. Les arrière-pensées avec lesquelles nous prenons nos décisions déterminent en effet si nous agissons par amour ou pour l’amour. Mais quelle est la différence ? 

Ce n’est plus un secret, l’amour est ce qui fait tourner le monde. Il permet le dépassement de soi, il ne juge pas et ne soupçonne pas le mal. Il révèle le meilleur et parfois le pire chez de nombreux individus. Les films et les chansons chantent ses louanges, les cœurs vibrent quand ils entendent sa voix. L’amour pardonne, il fait confiance, il espère, il persévère. Nous voyons par conséquent que l’amour s’explique avec des définitions pures. De ce fait, comment se fait-il que tant d’âmes n’arrivent pas à le trouver ? Parce qu’il est déjà là.

L’amour le plus accessible, celui qui est capable de nous combler, ne se trouve nullement chez l’autre ou dans la superficialité des choses mondaines. Non, cet amour se situe en nous. Quand nous prenons conscience que nous sommes les seul.e.s responsables de notre propre bonheur en fonction de nos choix, nous permettons à l’amour d’être un guide. 

La vie est faite de décisions. Nous faisons face quotidiennement à des choix et pour que ceux-ci soient connectés à notre essence la plus profonde, il est primordial de les faire en fonction du noyau qui nous habite. Ce dernier se constitue de nos valeurs, mais aussi de nos expériences. La personne que vous êtes aujourd’hui ne serait pas la même si vous n’aviez pas vécu ce que vous avez vécu. D’ailleurs, c’est ici que se loge le pardon. En effet, nous savons que nous avons pardonné, ou que nous nous sommes pardonnés, quand nous ne souhaitons plus que le passé soit différent de ce qu’il a été.

Quoi qu’il en soit, les décisions tracent le chemin de notre destinée. D’ailleurs, il y en a un qui le sait très bien : c’est le cœur. Il est sans aucun doute l’organe qui permet le mieux de discerner le vrai du faux. Quand nous le consultons, nous savons qu’en lui se trouvent des chemins tout tracés. 

Le cœur, boussole interne qui permet la liaison entre l’âme et l’esprit. 

Le cœur n’est pas un organe quelconque. Il dévoile les intentions cachées et quand nous le consultons, nous prenons conscience qu’il est la source de la vie. Ses vibrations rassurantes prouvent que nous sommes en vie et son rythme fait écho à celui de l’univers. Quand il bat à l’unisson avec la Création, il permet d’envoyer des messages secrets de ce que nous désirons profondément. Que ces messages soient en adéquation avec notre essence ou non, il les délivre.

Prendre conscience que le cœur est une voix interne chargée de dévoiler à l’univers nos envies et désirs est une action à double tranchant. Tel un aimant, le cœur attire à lui ce que nous pensons, désirons et voulons. Le bon, comme le mauvais. C’est pourquoi il est essentiel de le connaître afin de s’en faire un allié et de créer la vie que nous voulons en fonction de ce que notre âme nous murmure. 

L’âme, autrement dit l’intuition ou bien les émotions primitives pour les plus scientifiques d’entre vous, est notre gouvernail et c’est Dieu qui est à la barre.

Son rôle est de savoir. Elle permet de comprendre quand nous faisons quelque chose de juste, ou pas. Elle sait quand l’intention avec laquelle nous prenons une décision correspond à la destinée qui est tracée pour nous. Quand nous agissons par amour et non pour l’amour, l’âme se met en charge de nous guider sur le sentier qui est fait pour nous. Elle communique au cœur nos désirs, nos croyances et nos rêves et, comme dit plus haut, le cœur le traduira en réalité.

Par ailleurs, quand l’esprit vient raisonner pour tenter de nous avertir d’un potentiel danger, le cœur est le seul capable de trancher. C’est lui qui détermine si l’esprit a raison. Le cœur, l’âme et l’esprit travaillent ensemble. En réalité, notre devoir est de déchiffrer leurs codes par la connaissance de soi, l’introspection, mais aussi les échecs et les erreurs. Les livres spirituels, les textes sacrés anciens (Bible, Coran, Bbhagavad-Gītā), la philosophie ou encore la psychologie sont d’excellents outils pour savoir qui vous êtes. Nous sommes puissant.e.s quand nous savons qui nous sommes. 

L’intention détermine la qualité de votre vie. Dans un acte, c’est la seule qui compte. 

Revenons un peu sur la puissance que génèrent une ou plusieurs décisions. Comme nous l’avons vu en amont, nos décisions sont une extension de ce que nous sommes. Elles construisent l’autel sur lequel nous déposons notre volonté. L’intention est l’envie avec laquelle nous agissons. Finalement, il s’agit de la résolution avec laquelle nous avons fixé nos objectifs. Pour savoir si nous prenons nos décisions par amour ou pour l’amour, il est nécessaire d’interroger notre être interne, en d’autres termes le cœur, pour en connaître le fond.

Est-ce que vous choisissez de vous associer avec cette personne pour son statut social ou professionnel ? Ou est-ce que vous le faites pour la beauté de la création ? Est-ce que vous publiez une photo sur les réseaux sociaux uniquement pour avoir un retour de vos abonnés afin de flatter l’ego ? Ou est-ce que vous considérez que chaque post est un acte sacré qui permet de bénir votre communauté ? 

En bref, la question fondamentale à se poser est : à qui sert-il ? L’ego est cette entité nourrie par le mental qui a souvent besoin du regard et de l’approbation des autres pour exister. D’ailleurs, c’est pour ça que nombreuses sont les personnes qui s’y identifient. En réalité, privilégier l’ego, c’est prendre le risque de diriger notre vie vers la superficialité de ce que cela implique.

En effet, si l’ego se nourrit par les interactions (humaines et matérielles) extérieures, que lui reste-t-il quand ces choses disparaissent ? La peur, le doute, le vide. Est-il capable d’assumer la solitude ? Peut-il choisir d’aimer sans rien en retour ? Bien sûr que non, car l’ego ne fait rien de manière désintéressée. L’ego vit en fonction de ce que l’extérieur lui apporte. L’argent, le pouvoir, le positionnement social sont ses terrains de jeux favoris au détriment de l’âme et du cœur. 

Finalement, pour savoir si nous agissons par amour et non pour l’amour, il est vital de se connaître.

Décortiquez votre essence profonde et découvrez la force qui demeure en vous. L’entité subtile qui vit en vous, autrement dit Dieu. Il ne souhaite que vous rapprocher de ce que vous êtes au plus profond. La bonté, la bienveillance, la patience, ou encore la douceur et la maîtrise de soi sont des fruits qui composent votre réelle identité. Développez-les intentionnellement. Oui, raccordez l’ADN avec lequel vous êtes né.e.s aux vibrations de l’univers.

Soyez à l’unisson avec vous-mêmes, Dieu se chargera de dessiner la toile de votre destinée. Vous et le Cosmos ne faites qu’un. Vous êtes dignes. La faveur et l’abondance attendent que vous leur ouvriez les bras afin de vous bénir et de vous combler. Tout est possible à celui ou celle qui croit avec foi.

Découvrez nos collections de photographiques

Nicolas Lopez.

Recommended Articles

3 Comments

  1. […] Comment agir par amour et non pour l’amour ? […]

  2. […] Sublimer la beauté extérieure par la beauté intérieure est le but ultime de cette marque de joaillerie de vie. Finalement, l’entreprise souhaite faire comprendre que la beauté intérieure se manifeste par une prise de conscience assumée. Cette illumination s’acquiert quand nous devenons lucides à propos du trésor qui est déjà là, présent en nous. En effet, bien que de nombreux éléments extérieurs favorisent une vie plus équilibrée, la première étape consiste à choisir de prendre soin de soi par amour de soi.  […]

  3. […] Construire un état d’esprit positif provoque des résultats centrés sur l’abondance. En effet, quand nous sommes disposés à être gentils, bons et généreux, nous prouvons que le manque n’existe pas. En d’autres termes, si nous positionnons nos regards sur ce que nous pouvons faire pour les autres avec ce que nous avons, sans arrière-pensée, nous permettons à notre vie d’aller dans le bon sens. L’intention avec laquelle nous agissons est déterminante vis-à-vis des choses que nous attirerons par la suite. Par exemple, il est possible d’affirmer que la déception suit les cœurs qui agissent pour l’amour et non par amour. Créer nos actions en étant complètement désintéressé est le secret d’un altruisme sain et po…. […]

Laisser un commentaire

[instagram-feed]