Comment faire pour ne pas vivre avec le compromis ?

Le compromis est un arrangement dans lequel nous nous faisons des concessions. Notre but est de faire en sorte que nos vies soient les plus simples, quitte à ce que parfois nous franchissions la ligne de nos valeurs et de nos principes. Les compromis s’installent insidieusement dans notre quotidien. En effet, ils ont la capacité d’apparaître d’une manière bénigne sans que nous ne puissions en voir la gravité réelle.

Nous sommes tous les jours de notre vie confrontés aux compromis qu’ils soient bons ou mauvais. Laisser entrer les compromis dans nos habitudes nous fait tomber petit à petit dans une atmosphère ou règne l’accommodement. Quand le compromis s’installe, le scrupule, cette inquiétude morale qui provient de la peur de commettre une faute, s’enfuit. 

Il est primordial d’avoir des exigences morales poussées si nous voulons obtenir une vie équilibrée et stable. En réalité, l’idée n’est pas de vivre sous des règles qui emprisonneraient, mais plutôt de réussir à prendre nos décisions en fonction de nos valeurs fondamentales. Par définition, une personne peu scrupuleuse n’est pas intéressée par la morale. Par conséquent, elle n’est pas non plus intéressée par l’altruisme, une valeur essentielle à une vie joyeuse.

Comment faire en sorte de ne plus vivre dans le compromis ? Est-il possible de se donner une direction avec une vision pour atteindre ses objectifs ? En quoi le choix de nos valeurs est-il déterminant pour avoir une vie équilibrée ? Nourrir et entretenir intentionnellement ces sphères semble donc essentiel.

Les différents types de compromis : Le compromis avec soi-même 

Sans doute notre compromis préféré. Nous sommes le 2 janvier, les bonnes résolutions pointent le bout de leur nez ! Est-ce que cette histoire vous parle ? « Aujourd’hui, je commence le régime et je me mets au sport. Cette fois-ci, je suis sûre que je n’abandonnerai pas! » Le samedi suivant, vous êtes à un anniversaire et vous vous susurrez tendrement : « prends un petit bout de gâteau, tu ne va pas grossir ». Arrive ensuite une invitation à un apéritif chez les amis ou vous grignotez plus que ce qu’il n’en faut et enfin cette journée qui s’est mal déroulée et qui vous pousse à vous réfugier dans la nourriture ou toutes sortes d’addictions. 

En réalité, ces exemples sont ceux qui représentent le plus le compromis. Pour garder une volonté de fer, il faut rester focalisé sur le résultat final. Sur les objectifs. Si je mange maintenant ce gâteau, mon envie du moment va être comblée, mais est-ce que cela en vaut la peine ? Le moment de bonheur que procure ce genre de décisions est éphémère. Pour ne pas tomber dans le panneau, il faut se dire que le rêve que vous vous êtes fixés vous rendra beaucoup plus heureux que ce plaisir-là. Le sacrifice du moment en vaut la peine.

Les compromis envers les autres 

Vous avez le pouvoir de dire non ! Un exemple : il est l’heure de réviser pour votre examen puis vous recevez cet appel ! «Viens avec nous, nous allons boire un coup». Puis le lendemain, on recommence pour le cinéma ou encore l’anniversaire d’un ami ou la soirée prévue à la plage. L’influence que les autres ont sur nous peut nous pousser à basculer dans le compromis, et bien souvent : dans plusieurs compromis. «Je dois réviser pour cet examen pourtant je veux passer du bon temps». Enchaîner les compromis c’est se laisser entraîner sur une pente descendante sans même que l’on s’en rende compte.

Évitez de vous trouver des excuses et restez focalisé sur vos rêves et sur vos objectifs. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne faut pas s’amuser, il faut juste savoir ou placer ses priorités. C’est tout à fait le genre de décision qui peut nous éloigner de notre destinée ou peut nous faire croire que si nous ne réussissons pas c’est parce que nous ne sommes pas assez intelligent alors qu’il aurait fallu simplement plus de révisions.

Tout est une question de choix, de décisions. Nos valeurs fondamentales nous aident à faire de bons choix afin d’avoir une belle vie. Interrogez votre cœur afin de savoir si vous prenez la bonne décision et choisissez ce qui est le mieux pour vous. Nos tripes sont une boussole interne que nous consulter pour prendre des décisions. En effet, le corps parle et nous envoie des signaux quand quelque va, tout comme quand quelque chose ne va pas. Écoutons-nous.

Les concessions

Il est aussi bon de faire des compromis dans certains cas, dans ce que l’on appelle des concessions. Ce genre de décisions ne vous fait pas perdre pied. Ce sont celles qui vous font garder vos principes et vos valeurs. Elles sont nécessaires pour pouvoir cohabiter et vivre en harmonie avec les autres. La différence entre les compromis envers les autres et les concessions est la paix que vous ressentez à l’intérieur quand vous prenez une décision.

Découvrez d’autres articles spirituels.
Découvrez nos collections de photos
Enfin, suivez-nous sur Instagram.

Nicolas Lopez.

Recommended Articles

Laisser un commentaire