Marseille, un jour sans faim, nouveau livre de cuisine

Ezechiel Zerah, marseillais, vit à Paris à partir de ses 18 ans et devient journaliste culinaire avant de revenir dans le sud. Il dévoile aujourd’hui son tout premier ouvrage gastronomique « Marseille, un jour sans faim ! 25 heures d’explorations culinaires pour croquer toute la ville ».

Fondateur du media food en ligne Pomélo et rédacteur en chef du magazine Z de Zenchef, Ezechiel souhaite apporter une vision fraîche et neuve avec ce livre de cuisine tout en gardant des valeurs authentiques propres à Marseille. Par exemple, le livre se décompose en fonction des heures sur une journée. En effet, vous découvrirez quoi manger de 4h du matin avec les Docks jusqu’à la 25e heure, exagération marseillaise oblige, avec la présentation d’adresses gourmandes de villes comme Cassis, Aix-en-Provence ou encore La Ciotat. Anecdotes culturelles, institutions phocéennes traditionnelles, nouvelles scènes culinaires et même un encart sur certains politiciens ou encore la mafia marseillaise, peuplent le bouquin.

En réalité, tous les sujets sont couverts, des clichés marseillais jusqu’aux nouvelles pépinières food hypes du ventre de Marseille. Histoire, traditions et héritage se retrouvent sur 400 pages. Ainsi, le chef Gérald Passedat se retrouve aux côtés de l’incontournable Raphaël qui vend ses marrons sur la Canebière. Par ailleurs, de nombreuses autres marseillaises présents au sein de « Marseille, un jour sans faim ! », ont contribué de façon significative a sa conception. En effet, les délicieuses illustrations de Mathieu de Muizon côtoient les écrits brillants du journaliste Pierre Psaltis, tandis que l’historienne Judith Aziza, le chef Emmanuel Perrodin ou la photographe Agathe Hernandez se donnent la réplique. Bien entendu, de nombreuses recettes populaires agrémentent ce trésor qui met l’eau à la bouche.

Ezechiel donne également son avis sur la question de la spiritualité, thème socle de l’entreprise Ichtus. Ce sujet que tout le monde ne maîtrise pas amène cet amoureux de la food à une interrogation profonde.

Je crois beaucoup au karma et aux énergies et quand je suis confronté à des personnes ou à des situations négatives, je sens que cela m’impacte. Par conséquent, j’essaie de faire en sorte de créer mon propre univers en activant la positivité avec un simple sourire par exemple, ou de meilleures pensées. C’est ainsi que je vis la spiritualité dans mon quotidien.

Ezechiel Zerah

Ses 5 adresses favorites ont Marseille

  • La Restanque : située rue d’Alger. C’est ici que j’ai écrit la plupart du livre. Ils sont 4 patrons, mais jamais ans ;blé en même temps, donc c’est un renouvellement constant. Le lieu est ouvert toute la journée et le café et les menus ne sont pas chers. Je m’y sens bien.
  • Le bar 1917, ou le Bistrot Passedat : parfait pour profiter du cadre exceptionnel avec des plats très corrects provençaux et à un prix intéressant.
  • La Station Uvale du Palais : la dernière cabane à jus de raisin en face du Palais de Justice. Il est ouvert toute l’année et il presse le jus devant toi que tu boiras au comptoir.
  • Maison Journo : très vieille pâtisserie tunisienne rue Pavillon avec composition d’un plat par jour. C’est également connu pour leur excellente citronnade et leur sirop d’orgeat.
  • Moune : excellent restaurant libanais très créatif tenu par deux vrais Libanais. Leur houmous a une texture de mousseline. Ils ont une passion pour le vin. L’une des plus belles adresses libanaises en France.

Découvrez nos collections de photographiques.
Enfin, découvrez la Chambre Ichtus.

Lisez aussi

Nicolas Lopez

Recommended Articles

Laisser un commentaire

[instagram-feed]